L'assassin habite au 21 - Théâtre

L'assassin habite au 21  - Théâtre
Logo de La Trois
  • Durée : 01:54:16

D'après l'oeuvre de Stanislas-André Steeman Adaptation : Fabrice Gardin Mise en scène : Claude Enuset Captation au Théâtre des Galeries les 14 et 15 novembre 2008 Réalisation : Coralie Pastor (RTBF) Production : Philippe Longtain Sept victimes en deux mois et demi, sept crânes fracassés. Londres est terrorisée par un mystérieux assassin qui signe ses crimes en abandonnant un bristol au nom de Mr Smith sur les lieux. Scotland Yard se casse les dents sur cette affaire jusqu'au jour où un certain Toby Marsh leur dit avoir vu Mr Smith entrer au 21 Russel Square... C'est là qu'habiterait l'assassin ! Maître incontestable du roman policier, au même titre que Georges Simenon et qu'Agatha Christie, Stanislas-André Steeman se distingue par son humour, sa précision narrative et la finesse de ses analyses psychologiques. " L'assassin habite au 21 " est un véritable chef-d'oeuvre policier. Et ce ne sont pas dix petits nègres mais quatorze comédiens formidables qui incarnent autant de personnages énigmatiques, malgré leur apparente normalité. Les décors et éclairages sont astucieux. En effet, la scène est coupée en deux, recréant ainsi deux univers : le froid commissariat aux tons bleutés, la pension chaleureuse aux couleurs dorées. Dès la première scène, on se croirait embarqué dans une partie de Cluedo grandeur nature, avec le Colonel Moutarde et Madame Pervenche. Mais non, il s'agit bien de l'oeuvre de Stanislas André Steeman dont on fêtait il y a peu le centenaire de la naissance. Ce maître du suspense belge réussit dans sa pièce à créer une atmosphère inquiétante. L'angoisse monte au fur et à mesure que l'enquête avance. Les pensionnaires du 21 Russel Square, qui tous semblent cacher quelque chose, sont suspectés à tour de rôle : il y a Mrs Hobson, la patronne prévenante de la pension ; Mr Andreyew, immigré russe spécialisé dans les doublages de films ; Dr Hyde, médecin radié de l'ordre ; le Major Fairchild, nostalgique des Indes ; Miss Holland, auteur de contes de fées ; Lalla-Poor, le magicien hindou ; Mr Collins, vendeur de TSF bègue ; Mary, la soubrette cultivée. Le commissaire, aidé de son beau-frère reporter et de son indicateur tatoué, aura fort à faire pour déjouer les plans du coupable. Car chaque fois qu'il croit tenir son homme, un nouveau meurtre est commis au moment même où l'on interroge le suspect n°1 ! La réalisation de Coralie Pastor recrée bien l'ambiance du polar lors des interrogatoires au commissariat. L'atmosphère est pesante et les caméras se rapprochent des personnages, captant ainsi les expressions des coupables potentiels. Par contre, le huis-clos de la pension est vu plutôt dans son ensemble, pour mieux suivre les allers et venues des pensionnaires et leurs conversations anodines. Et la production n'a pas lésiné sur les moyens : les caméras en grand nombre proposent différents axes de vision, rythmant ainsi la pièce.

  • Réalisateur : Pastor Coralie
  • Acteur/Actrice : Brüll Patrick, Rongione Fabrizio, Guerrisi Hervé, Moreau Tristan, Leclercq David