Cargo de nuit : Amsterdam, village cosmopolite (Boucle de nuit)

  • Durée : 00:35:41

Emission réalisée en 1988. Amsterdam, ville de jeunes, ville de violence. Amsterdam, ville qui bouge, où le vélo est roi. Du mouvement, des modes qui se juxtaposent : mélange de hippies, de punks et de hip hop ... Amsterdam synonyme de création libre, où le théâtre est privilégié par rapport au cinéma. Les chômeurs ne pointent pas et des subventions sont versées aux artistes ... Eddy De Clerq est belge. Il y a 10 ans qu'il habite Amsterdam. Il est le gérant d'une boîte, le Roxy, où sont organisés fêtes et bals masqués. II sera en quelque sorte le guide de cette émission qui s'ouvre sur le Hip Hop, nouveau mouvement musical qui s'adresse aux jeunes de 16-17 ans et qui succède aux break-dance. De petits groupuscules Hip Hop -où les Noirs sont en majorité- se fondent dans tous les quartiers de la ville. II suffit d'avoir une boîte à rythmes et de développer quelques paroles en anglais. Rencontre avec David Veldhoen, jeune sculpteur qui vit dans un bâtiment "squatté" qui va être rénové et réutilisé comme logement officiel, et qui parle de ses projets d'aménagement de la ville. Devant la gare, le rijksmuseum et le long des canaux, nous entendrons les "Tröckener Kecks", groupe de "biscuits secs", qui existe depuis les débuts du punk. Dans l'entrepôt désaffecté de la Rue Conrad se côtoient des artistes pour le moins bizarres, comme ce groupe en toges blanches qui prépare un spectacle sans public dans les caves du bâtiment. Peter Zegvel, lui, est un spécialiste des bruits insolites. Moitié chimiste, moitié musicien, il invente des machines étranges et fumantes qu'il relie à son synthétiseur. Des effets sonores diaboliques en sortent : pétarades et vibrations qui illustreraient bien un film fantastique. Tandis que dans la Warmoes Straat, on organise des performances nocturnes, l'ambiance bat son plein dans la boîte Roxy d'Eddy De Clerq. Après un morceau plus que dansant des Blue Murder, le clou de ce survol des tendances artistiques d'Amsterdam sera ce groupe de femmes, les Tender qui organise des improvisations de rue. Dispersées dans la foule des badauds, une série de mariées en blanc courent derrière un tram, embrouillées dans leurs traînes encombrantes. Les mariés suivent à perdre haleine, leurs bouquets dans les mains. La situation dégénère, les couples se cassent, les femmes se déshabillent et piétinent leurs robes ...

  • Réalisateur : Vander Taelen Luckas
  • Producteur : Hislaire Anne
  • Caméraman : Hénon Denis
  • Ingénieur du son : Raemdonck Jean-Paul
  • Monteur : Frognier Martin
  • Mixeur : Clisse Jacques