La Trois

04:27 - Lundi 20 mai

Archives : Un homme, une ville - Point de rencontre (Meeting point) avec Jean-Luc Godard (Boucle de nuit)

Archives : Un homme, une ville - Point de rencontre (Meeting point) avec...
  • Durée : 00:56
  • Controle parental : Pour tous
  • Thématique : Culture

1982.
Ce n'est pas sans mal que Manu Bonmariage est parvenu à rencontrer Jean-Luc Godard (cinéaste franco-suisse, né le 3 décembre 1930 à Paris) chez lui, à Rolle, dans la banlieue de Genève, sur les bords du Lac Léman. A plusieurs reprises, en effet, le cinéaste se décommanda. II faut dire que, depuis, belle lurette, il n'avait plus accepté de participer à la moindre émission de Télévision. Et lorsque l'équipe de la RTBF débarqua à Genève, Jean-Luc Godard l'attendait avec l'argent nécessaire pour qu'elle reprenne illico l'avion pour Bruxelles ! Il fallut à Manu Bonmariage beaucoup de persuasion et de diplomatie pour détourner le cinéaste de son ultime refus. Alors le tournage put commencer... Et le réalisateur se mit aussitôt au travail, de peur d'un nouveau revirement de situation !
"Dans cette émission - raconte Manu Bonmariage - nous suivons un peu les pas imaginaires de Godard dans Genève. En fait, une seule chose intéresse le cinéaste : lui-même ! C'est un personnage difficile à saisir... Il faut donc l'écouter. L'écouter nous raconter des tas de choses éparses qui apparaissent un peu comme les clefs pour comprendre ses films".


Manu Bonmariage filme le Guillaume Tell du cinéma dans son intérieur genevois. De dos, de profil, de trois-quarts et même de face. On le voit à sa table de montage, parlant de son activité de petit patron (lui, Godard, ne travaille-t-il pas le dimanche ?), d'ouvrier (il pourrait se passer de ses yeux mais pas de ses deux mains), de femme de ménage (il faut balayer les idées fausses). Il cite Lénine en faisant ses comptes, évoque la nouvelle vague, la lumière particulière au canton de Vaud, l'art qui se nourrit des guerres et des catastrophes, son métier de cinéaste qui consiste à faire la moitié du chemin en direction du spectateur qui lui-même fait le reste du trajet en direction du cinéaste. Jusqu'à ce qu'arrivés chacun au point de rencontre, au meeting point, se produise le miracle de l'image. Et Genève dans tout ça ? Eh bien ! Godard se fout pas mal de cette ville inexistante qui ne constitue au mieux qu'une banlieue de la campagne.
En collaboration avec la Sonuma.