39/45 Amours interdites

Retour aux sources
Logo de La Trois
  • Durée : 00:50:03
  • Sous-titres

Galvanisés par la conquête du territoire français, les soldats allemands découvraient en 1940 les habitants du pays conquis, en l'occurrence surtout des femmes; les hommes étant en captivité. Si l'occupation a amené certains à se côtoyer de plus près, les interdits, eux, coexistaient avec l'amour et le désir... La Wehrmacht, qui craignait les maladies vénériennes, avait interdit à ses soldats toute relation avec les femmes françaises. A la notion d'ennemi avec lequel on ne "fricote" pas venait aussi s'ajouter "l'échelle raciale" née de l'esprit nazi. Cette "échelle" reléguait les femmes françaises derrière les femmes dites "aryennes" mais les plaçait devant les femmes slaves et les femmes juives. L'interdiction d'avoir des relations avec l'ennemi vaut aussi pour les Françaises. Au-delà du fameux "Travail, Famille, Patrie", en avril 1942, sous le gouvernement de Vichy, l'adultère devient une affaire d'état. Ce dernier est autorisé à engager des poursuites. En Allemagne, dès 1940, arrive 1 million 800.000 prisonniers français qui sont répartis dans les 70 Stalag du Reich afin d'effectuer les travaux nécessaires à la vie quotidienne. Ce qui entraîne une proximité avec les familles allemandes. Pour les prisonniers, les relations avec des femmes allemandes sont interdites sous peine de mort. Pour les femmes allemandes, toute forme de relation verbale, sexuelle ou amoureuse avec les prisonniers allemands est prohibée pour raison raciale et punie de diverses peines. Certains et certaines ont bravé l'interdit pour aimer l'élu de leur cœur et ont pris des risques. D'autres ont vécu une histoire passionnante, dangereuse, et qui, malheureusement à cause de la guerre, a été brève ou n'a pas pu se poursuivre. Ces relations franco-allemandes ou relations homosexuelles interdites n'étaient pas quelque chose dont on parle facilement. Aujourd'hui pour la 1ère fois, des survivantes qui ont bravé les interdits durant la seconde guerre mondiale, qui ont osé aimer leur ennemi et des enfants de la "honte", nés de ces unions interdites, ont accepté de briser le tabou et de raconter leur liaison dangereuse. Aujourd'hui, ces magnifiques histoires particulières trouvent leur place dans la grande Histoire. Elles méritent d'être racontées car, à leur manière, elles mettent un peu d'humanité dans cette horreur qu'a été la guerre. Réalisation : Claire Denavarre. Production : La Famiglia.

Retour aux sources
Retour aux sources
Retour aux sources
  • Réalisateur : Denavarre Claire