RTBF .be

The Favourite, l'un des grands films de 2019 ! - RTBF Tellement cine

Tellement Ciné

  • La Deux
Tellement Ciné

The Favourite, l'un des grands films de 2019 !

  • La nouvelle année débute sous les meilleurs auspices avec un film historique iconoclaste qui réunit Emma Stone, Rachel Weisz et Olivia Colman.

    Durant le règne de la reine d'Anne d'Angleterre au début du XVIIIème Siècle, Abigail Masham (Emma Stone) débarque comme humble servante à la cour. Le pays est en guerre contre la France, mais la monarque (Olivia Colman), fantasque et infantile, vit en vase clos, tandis que son amie Lady Sarah (Rachel Weisz) en a profité pour prendre les rênes du pouvoir. Mais l’arrivée d’Abigail va redistribuer les cartes et les rivalités vont prendre un nouveau tournant …

    Comment présenter ce film si ce n'est en précisant qu'il s'agit du nouveau projet de l'un des réalisateurs européens les plus réputés du moment, Yórgos Lánthimos ? Le dramaturge et metteur en scène grec est depuis quelques années un auteur suivi et apprécié pour les univers étranges qu'il aime filmer. Révélé en 2009 à Cannes avec son deuxième long métrage Canine qui a reçu le prix Un certain regard, le cinéaste a surpris tout le monde par l'atmosphère étrange et déroutante qu'il crée et par sa capacité à évoquer des thèmes dérangeants (l'inceste dans le cas présent) tout en évitant la provocation facile. Nommé pour les Oscars dans la catégorie " film étranger " qu'il n'a pas remporté, il permet toutefois à Lánthimos de se faire un nom à l'international. C'est avec The Lobster, son quatrième film qu'il accède à la reconnaissance hors des circuits festivaliers. Casting impeccable qui réunit Colin Farrell, Rachel Weisz, Ben Whishaw, Léa Seydoux, John C. Reilly et Olivia Colman, cette satire dystopique où les célibataires sont transformées en animal s'ils ne trouvent pas de conjoints sous 45 jours mélange l'humour noir et l'absurde pour un résultat hautement jouissif, à condition de rentrer dans l'univers surréaliste et parfois glauque de son auteur. Même constat pour son film suivant où il retrouve Colin Farrell accompagné de Nicole Kidman, The Killing of a Sacred Deer, sorte de tragédie où le cinéaste prend un malin plaisir à plonger une famille dans une étrange malédiction en étirant le malaise dans des proportions énormes, en lorgnant du côté du conte fantastique sans jamais recourir aux effets spéciaux grandiloquents. C'est à chaque fois un triomphe cannois puisque The Lobster obtient le prix du jury en 2015 et La Mise à mort du cerf sacré (titre français) repart en 2017 avec le prix du scénario (ex-aequo avec Beautiful Day). 

    Un drame historique en costumes

    Sans perdre de temps, Lánthimos change de cap et semble s'assagir, du moins en apparence, avec The Favourite. Loin des expérimentations narratives de ses deux précédents films, il nous emmène quelques siècles dans le passé lorsque la reine Anne gouvernait le Royaume-Uni et que les luttes de pouvoir pour conserver son statut à la cour royale étaient sans pitié. La venue d'une petite paysanne en apparence inoffensive (délicieuse Emma Stone qui tourne pour la première fois sous la direction de Lánthimos) va cependant bousculer la relation entre Sarah Churchill (Rachel Weisz) et la souveraine en tentant par tous les moyens de devenir sa proche confidente... Une histoire plus classique sur la forme ne freine pas le réalisateur grec dans ses ambitions ! Le cadre historique du film lui autorise de flirter par instants avec la comédie noire en développant un registre aussi cruel que loufoque. Le film sort aussi du lot grâce à son style : la mise en scène est inattendue avec des idées surprenantes, les costumes et les décors sont magnifiques et puis les dialogues sont un pur délice ! Les actrices sont fan-tas-tiques mais clairement, la prestation d’Olivia Colman est la plus mémorable ! Le film a permis à l'actrice britannique (révélée au grand public par la série Broadchurch) de décrocher un prix d’interprétation à la Mostra de Venise et le Golden Globe de la meilleure actrice dans une comédie. Avant une probable nomination – méritée - à l’Oscar et peut-être la célèbre statuette en guise de récompense ! 

     

     

     

Prochaines émissions

  • Vendredi 22 février - 20:05 - La Deux Tellement ciné

    De Tunis en passant par Paris et les Etats-Unis puis en...

  • Samedi 23 février - 13:20 - La Deux Tellement ciné

    De Tunis en passant par Paris et les Etats-Unis puis en...

  • Dimanche 24 février - 00:26 - La Deux Tellement ciné

    De Tunis en passant par Paris et les Etats-Unis puis en...

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles