RTBF .be

Sophie Marceau, l'actrice qu'on a vu grandir - RTBF Tellement cine

Tellement Ciné

  • La Deux
Tellement Ciné

Sophie Marceau, l'actrice qu'on a vu grandir

  • Cette semaine, nous vous proposons une interview iPad de Sophie Marceau. L’occasion de faire le point sur la longue carrière de l’actrice de 51 ans, à la beauté éternelle.

    Sophie Marceau, Maupu de son vrai nom, débute sa carrière à 14 ans avec la Boum. C’est Claude Pinoteau, réalisateur du film, qui lui conseille de prendre un pseudonyme et de choisir parmi les avenues parisiennes. Sophie choisit Marceau pour garder ses initiales. Il paraîtrait même qu’elle possèderait la plaque en étain chez elle, illégalement (oups).

    Réalisatrice, jamais deux sans trois

    Sa première réalisation, largement autobiographique, avec Judith Godrèche et Niels Arestrup.

    Sa première réalisation, largement autobiographique, avec Judith Godrèche et Niels Arestrup. - © Tous droits réservés

    Peut-être l’ignoriez-vous mais Sophie Marceau a déjà réalisé trois longs-métrages : Parlez-moi d’amour (partiellement biographique), La Disparue de Deauville (dont elle n’aimait pas le nom et qu’elle voulait appeler Trivial) et le film pour lequel elle fait la promotion en ce moment : Mme Mills, une voisine si parfaite.

    Une carrière foisonnante

    "Je rêve en bleu, I dream in bluuuue"

    "Je rêve en bleu, I dream in bluuuue" - © Tous droits réservés

    Dans Police (1985) avec Gérard Depardieu.

    Dans Police (1985) avec Gérard Depardieu. - The Kobal Collection

    Sophie Marceau, c’est la reine des comédies d’amour, une fois avec Gad Elmaleh (Un bonheur n’arrive jamais seul), puis avec François Cluzet (Une Rencontre) et une autre fois avec Patrick Bruel (Tu veux ou tu veux pas) ou d’un bref interlude musical avec Dream in Blue sur lequel elle accompagne François Valéry. C’est surtout une carrière qui démarre jeune et avec les grands de l’époque. Après La Boum 2 pour lequel elle remporte le César du meilleur espoir féminin, on la retrouve, en 1983, dans Joyeuses Pâques avec Jean-Paul "Bébel" Belmondo.  L’année d’après, elle tourne avec son futur compagnon de 26 ans son aîné, Andrzej Zulawski, l’Amour Braque dans lequel elle joue une prostituée. Les relations entre l’actrice et le réalisateur Maurice Pialat sont difficiles sur le tournage de Police mais c’est là "qu’elle apprendra son métier", confie-t-elle.

    Détour international

    Princesse Isabelle sous le charme de Mel Gibson dans Braveheart.

    Princesse Isabelle sous le charme de Mel Gibson dans Braveheart. - UFD

    Dix ans plus tard, en 1995, Sophie est choisie par Mel Gibson pour interpréter sa princesse dans Braveheart. Il confie l’avoir appelée parce que, sans savoir qui elle était, il ne cessait de l’apercevoir sur des magazines japonais. Quatre ans plus tard, Sophie devient Elektra King, James Bond Girl, dans Le monde ne suffit pas. "Les personnages des James Bond sont mythiques, à la limite, caricaturaux. C’est un tout autre genre de cinéma", dit-elle.

    LOL, une boum 30 ans plus tard ?

    Mère et fille, avec Christa Théret.

    Mère et fille, avec Christa Théret. - © Tous droits réservés

    En 2009, Sophie Marceau livre une prestation remarquée dans LOL de Lola Azuelos. Une histoire d’adolescente incomprise par ses parents dans laquelle elle interprète la mère de la principale intéressée. Une Boum 30 ans plus tard ? Sophie assure qu’en acceptant le scénario, "elle n’y a pas pensé une minute".

    On la retrouve dans Tellement Ciné pour défendre son nouveau film "Mme Mills, une voisine si parfaite" aux côtés de Pierre Richard. Cathy nous donne son avis...

    Voir

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles