RTBF .be

« Parasite » de Bong Joon-Ho remporte la Palme d'Or - RTBF Tellement cine

Tellement Ciné

  • La Deux
Tellement Ciné

« Parasite » de Bong Joon-Ho remporte la Palme d'Or

  • Après 10 jours de compétition, le verdict est tombé : « Parasite » de Bong Joon-Ho a remporté la Palme d'Or ! Retour sur les derniers jours cannois...

    Pour sa deuxième semaine, le Festival de Cannes a plus que jamais prouvé que 2019 était une excellente cuvée. Après les films de Jim Jarmusch, Pedro Almodovar et Ken Loach, place aux polars avec Le lac aux oies sauvages du chinois Diao Yinan, Les siffleurs du réalisateur roumain Corneliu Porumboiu, Roubaix d'Arnaud Desplechin et enfin Le traître du réalisateur italien Marco Bellocchio.

    Cannes, c’est aussi des films historiques avec Une vie cachée de Terrence Malick et Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma. Deux films qui ont fait sensation sur la Croisette.

    De la Belgique à Hollywood !

    Once upon a time… In Hollywood, l'événement de la Croisette !

    Once upon a time… In Hollywood, l'événement de la Croisette ! - © Tous droits réservés

    Lundi dernier c’était au tour des Belges de fouler le tapis rouge avec Le jeune Ahmed des frères Dardenne, tandis que Jérémie Renier était présent pour Frankie, du réalisateur Ira Sachs.

    Mais l'événement de cette semaine, c'était sans conteste la présentation de Once upon a time… In Hollywood, le dernier film de Quentin Tarantino, avec Brad Pitt et Leonardo DiCaprio en tête d'affiche et pour la première fois réunis à l’écran.

    Parmi les favoris, on pointera le coup de cœur de la croisette, à savoir Parasite du réalisateur Sud-Coréens Bong Joon Ho, grand vainqueur de la prestigieuse Palme d'Or. Le Québécois Xavier Dolan était de retour à Cannes derrière et devant la caméra pour Matthias et Maxime, projeté ce mercredi.

    Scandale !

    "Mektoub my love : intermezzo" enflamme le Festival !

    "Mektoub my love : intermezzo" enflamme le Festival ! - © Tous droits réservés

    Il régnait comme un parfum de scandale jeudi soir à Cannes. Et on le doit à Abdellatif Kechiche et son Mektoub, my love : intermezzo. Entre son actrice principale qui quitte la salle en pleine projection, une scène de sexe orale de 13 minutes jugée provocante et une manière complaisante de filmé les corps féminins, les critiques pleuvent. Six ans après la polémique autour de La vie d'Adèle, le réalisateur franco-tunisien prouve qu'il fait partie des enfants terribles du Festival.

    La journée de vendredi, la dernière de la compétition, aura été plus calme avec les projections de It must be heaven du palestinien Elia Suleiman suivi de Sibyl, nouvelle collaboration entre Justine Triet et Virginie Efira, trois ans après Victoria.

    Parmi les points forts du Festival, on retiendra la remise d'une Palme d'or d'honneur pour Alain Delon, suivi d'un discours très émouvant, tandis que Claude Lelouch a retrouvé Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée en haut des marches du Palais des Festivals, 53 ans après la Palme d'or pour Un homme et une femme.

    Les images de Cannes 2019

  • Les images de Cannes 2019

    • Cliquez pour visionner

      Les images de Cannes 2019

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles