RTBF .be

Super fanes - RTBF Sans chichis

  • La Deux
Sans chichis

Super fanes

  • Depuis que je n’achète plus que des légumes et des fruits bio, cultivés chez nous ou le moins loin possible, j’ai découvert un univers incroyable de saveurs.

    D’abord, pour les légumes eux-mêmes évidemment. Je n’avais par exemple jamais mangé de tétragone (ce sont des épinards d’été, qui se préparent comme des épinards classiques).

    Mais aussi pour leurs déchets. Oui oui, vous avez bien compris! Je prépare des recettes succulentes, simples et familiales avec les déchets de cuisine. Et rien à voir avec de la cuisine de seconde main!

     

    Cuisiner les fanes,

    c’est économique

    Avec 1 légume, je fais 2 recettes.

    et c’est écologique

    Tiges de persil, pieds de brocolis, fanes de radis, verts de poireaux ou de jeunes oignons, épluchures de carottes ou de courgettes. Chez moi, elles passent à la casserole au lieu de filer à la poubelle!

     

    Les fanes sont des ingrédients à part entière

    -         Elles ont des goûts différents des légumes eux-mêmes. Parfois plus prononcés, parfois plus subtils.

    -         Elles apportent de la diversité et des saveurs nouvelles à nos assiettes de tous les jours. Allez-y mollo quand même, commencez par ajoutez des fanes dans une soupe ou une omelette avant de vous lancer dans des créations plus compliquées.

    -         Elles ont aussi des qualités nutritionnelles auxquelles on ne pense pas: en effet, quand on épluche les légumes, on perd de précieux micro-nutriments comme des vitamines, des minéraux…

     

    Côté pratique

    Comme tous les légumes, les fanes, épluchures, tiges et queues doivent être fraîches et propres avant leur consommation.

    -         Les fanes vertes (navets, radis, carottes, barbe du fenouil, feuilles du céleri-rave…): elles sont fragiles, se flétrissent très vite donc il est préférable de les consommer rapidement. Coupez-les au couteau, à la base du légume. Préparez par exemple un jus de fanes en mixant 3 ou 4 fanes (radis, navets, carottes…) avec 1 concombre et du sel (de céleri, aux algues…). Délicieux très frais. Ou un pesto de fanes: mixez très finement les fanes d’une botte de radis avec quelques feuilles de basilic, 50 g de parmesan râpé, 1 gousse d’ail et 4 c à s d’huile d’olive.

     

    -         Les feuilles vertes des poireaux et des bettes: elles jaunissent. Coupées et lavées, elles se conservent 1 ou 2 jours dans le bas du frigo. Par exemple: des papilottes de poisson en vert de poireaux. Faire blanchir les verts de poireaux, 5 à 10 mn, les rafraîchir immédiatement dans de l’eau froide. Les sécher sur un essuie. Rouler les filets de poisson, saler, poivrer, ajouter quelques zestes de citron. Les emballer dans les verts de poireaux et faire cuire au four avec un peu d’huile d’olive et de vin blanc.

     

    -         Les épluchures des pommes de terre, carottes, navets, betteraves et courgettes: lavées, non piquées, elles parfument les plats mais se transforment aussi en chips. Tout est une question d’imagination.

     

    -         Les queues de basilic, de persil ou de cerfeuil: hachez-les très finement puis ajoutez-les sur une salade, dans une vinaigrette ou dans une sauce.

     

    ATTENTION: toutes les fanes ne sont pas bonnes à consommer. Les feuilles des tomates, par exemple, sont toxiques. Et ne consommez que les fanes des fruits et des légumes bio pour éviter les concentrations de pesticides.

     

    Pour vous donner des idées:

    Un chouette bouquin, très très bio: “Je cuisine les fanes” aux éditions Terre Vivante, 12 €

     

    J’espère que vous allez vite devenir fans!

    La deuxième vie des aliments

    Nathalie nous parle de la deuxième vie des aliments

  • La deuxième vie des aliments

    • Cliquez pour visionner

      La deuxième vie des aliments