RTBF .be

Eurovision des Chœurs 2019 : Rencontre avec Nicolas Dorian, un homme de chœur - RTBF Musique

Musique et concerts

Musique et concerts

Eurovision des Chœurs 2019 : Rencontre avec Nicolas Dorian, un homme de chœur

  • Ce samedi 3 août, la chorale Almakalia représentera les couleurs de la Belgique lors de la seconde édition de l’Eurovision des Chœurs, évènement diffusé dès 20h30 sur La Trois et Musiq3. À la tête de cette chorale, Nicolas Dorian, chanteur, coach vocal pendant 7 saisons à The Voice et professeur à l’IMEP. Rencontre.

    Ce samedi 3 août, Patrick Leterme vous fera vivre en direct la seconde édition de l'Eurovision des Choeurs, à Göteborg en Suède. La chorale Almakalia représentera notre plat pays. Le leader de cette chorale -qui a également participé à la première édition avec "Les Pastoureaux"-, Nicolas Dorian, nous en dit plus...

    L'origine de "Almakalia" ?

    Almakalia est un projet d’école. Les membres de la chorale font tous partie de l’Institut supérieur de musique et de pédagogie de Namur (IMEP) où l’on a créé, il y a quelques années, une nouvelle option de chant pop. Cette nouvelle option est une première opportunité pour les élèves en Belgique de pouvoir étudier la musique pop. Dans le cursus, il y a toujours un cours de chant choral, et pour cette nouvelle option, nous avons décidé de créer un chœur spécifique à la musique pop pour que les élèves puissent travailler ses différents langages.

    Cela fait maintenant deux ans que la section grandit réellement et que nous avons un chœur très solide au niveau des voix car il y a de plus en plus de chanteurs. En résidence, à Namur, le chœur est composé de 35 personnes. Pour l’Eurovision des Chœurs, nous en avons pris une "version de chambre", puisqu’ils seront 23 chanteuses et chanteurs sur scène.

    Pourquoi le nom "Almakalia" ?

    Ce sont les élèves qui ont choisi le nom. Pour la petite histoire, après une séance de brainstorming, les élèves sont tombés sur ce mot "Almakalia", qui veut dire "frite" en arabe. On s'est ensuite rendu compte que ce mot pouvait avoir une double signification : "alma" signifiant "âme" dans bien des langues latines et "kalia", dérivé du grec καλός, signifiant "beau", cela donne "les belles âmes". Nous avons donc deux versions pour la signification du nom du chœur, une version classe et une version "autodérision à la belge".

    Comment les avez-vous choisis, vous avez fait un casting ?

    Eurovision des Chœurs 2019 : Rencontre avec Nicolas Dorian, un homme de chœur

    Eurovision des Chœurs 2019 : Rencontre avec Nicolas Dorian, un homme de chœur - MARTIN GODFROID

    Je n’ai pas dû vraiment faire de choix car dans la section de chant pop, ils sont un peu moins d’une vingtaine. J’ai donc donné la priorité aux chanteurs qui étudient le chant étant donné que cela fait partie de leur projet pédagogique. Les autres chanteurs du chœur sont des chanteurs venant d’autres sections qu’on prend sur audition. Nous avons des instrumentistes, mais aussi quelques élèves d’informatique musicale qui est l’autre section pop de l’école.

    Il y a également un beatboxer qui sera de la partie ! Stijn Bearelle, le beatboxer de l’ensemble Witloof Bay, le groupe vocal a cappella dans lequel Nicolas Dorian a travaillé pendant des années.

    Le programme de la grande soirée en direct

    Nous avons décidé de mettre à l’honneur la scène pop belge. Depuis quelques années, on a une très chouette scène pop émergente en Belgique, avec une nouvelle génération de chanteurs comme Alice on The Roof ou Loïc Nottet. J’avais envie de les mettre à l’honneur. Mon objectif est de mettre en avant cette scène pop, qu'elle grandisse, qu'elle se forme. Pour la première chanson de la compétition, nous avons donc décidé de proposer un medley de groupes belges plus anciens et plus jeunes : il y a Hooverphonic, mais il y a aussi Typh Barrow, Puggy, Alice on The Roof, Mustii et Henri PFR. Et si on passe en finale dans l’émission et qu'on fait partie des trois chorales finalistes, on fera un morceau de Loïc Nottet. C’est un cocorico belge.

    On va aussi essayer de faire une mise en scène qui fonctionnera bien en télévision... Des choses simples mais qui donnent de l’effet. On veut que ce soit dynamique ! On a beaucoup travaillé sur l’attitude des visages pour qu’il y ait de l’expression tout le temps. En télévision, on ne sait jamais quand on est à l’antenne, donc, il faut garder à l’esprit que notre visage peut à tout moment être filmé.

    Que souhaitez-vous que vos étudiants retirent de cette expérience ?

    Je voudrais que les étudiants de la chorale grandissent musicalement, qu’ils s’amusent, qu’ils découvrent des choses qu’ils n’avaient jamais faites et que l’on fasse de la chouette musique. Je voudrais que l’on soit vraiment bon dans ce que l’on fait et que l’on donne envie à plein d’autres jeunes qui regarderaient le programme de venir faire ce que l’on fait et de montrer qu’il y a de l’avenir dans ce domaine.

    De quoi donner l'eau à la bouche ! Ne manquez pas la prestation de la chorale Almakalia, ce samedi 3 août dès 20h30 sur La Trois, sur Musiq3 et notre plateforme RTBF Auvio. Patrick Leterme vous accompagnera tout au long de la soirée.

    Voir

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles