RTBF .be

Gaspacho et tapas : leur histoire à travers les âges - RTBF Max et venus

Max & VÉNUS

  • La Deux
Max & VÉNUS

Gaspacho et tapas : leur histoire à travers les âges

  • Cindya a voulu savoir quelles étaient les origines de ces deux préparations typiquement espagnoles.

     Le gaspacho, un plat séculaire

    Le gaspacho (et toutes ses variantes) est l’héritier d’une cuisine rustique dont les racines se perdent dans l’Antiquité.  Les soldats romains avaient l'habitude de se désaltérer grâce à une boisson austère à base de vin vinaigré et d'eau qu'ils appelaient posca. Certains auteurs suggèrent que les soldats romains eux-mêmes agrémentaient le posca avec du pain, et de l'huile d'olive, en faisant un gaspacho primitif.

    Cette recette modeste va rester à peu de choses près la même pendant tout le Moyen-âge. Les paysans d’Andalousie partaient aux champs avec le pain sec de la veille et faisaient une soupe consistante à base de pain pilé dans de l’eau avec de l’huile, du vinaigre, de l’ail et parfois des fruits secs. C’est une variante qui existe encore aujourd’hui sous le nom d’ajoblanco. A partir du 16e siècle, les conquistador rapportent d’Amérique la tomate et le poivre, et le gaspacho va passer du blanc au rouge, s’agrémenter de restes de légumes crus (comme le concombre), d’épices piquantes, et chaque région va développer sa version : avec ou sans morceaux, liquide, crémeux,... Une seule règle persiste: ça se mange impérativement FROID !

    Retour sur les origines troubles des tapas !

    Il existe énormément de théories et légendes sur les origines des tapas, presque toutes les histoires impliquent la présence d’un Roi catholique et l’idée de tempérance.

    Tapas vient du mot “tapa”, le couvercle. L’usage de ce mot donna naissance à une légende selon laquelle le roi Fernand VII se serait présenté dans une auberge pour demander à boire et qu’on lui aurait servi un verre de vin recouvert d’une tranche de jambon, pour protéger la boisson des mouches et de la poussière du chemin. Le roi, par méprise, aurait mangé le jambon et trouvé que c’était une idée formidable d’offrir une collation avec le vin.

    Mais la théorie la plus largement acceptée aujourd’hui prétend que les tapas sont nés au 16ème siècle, quand le roi Felipe III  tenta de limiter l’ivresse sur la voie publique en forçant les aubergistes à offrir de la nourriture avec les boissons alcoolisées. Les aubergistes se sont donc mis à servir la bière ou le vin dans des verres qu’ils avaient ensuite “recouvert” d’une tranche de pain, de fromage ou de jambon. Pour atteindre la boisson, il fallait donc d’abord manger ce qu’il y avait dessus ! Au fil du temps, les tapas sont entrés dans les mœurs et ont perdu leur fonction de "couvercles", et par la même occasion leur gratuité.

     

    Et de quoi se compose un tapas “traditionnel” ?

    Eh bien, un peu de tout, en miniature ! Le tapas, c’est un peu le “mini-europe” de la cuisine espagnole, vu que “tapas” ça ne désigne pas des recettes mais un concept de repas, le contenu des assiettes va dépendre fortement de chaque ville ou région, même s’il y a des classiques qu’on retrouve un peu partout : olives, fromage, jambon, tortilla, patatas bravas (dés de pdt rissolés en sauce à l’ail) ... A Barcelone, on trouvera plus facilement des fruits de mers et du poisson qu’à Madrid, qui est dans les terres. Il y a des différences de présentation aussi :

    • Les tapas : amuse-bouche froid ou chaud qui se déguste avec les doigts en une seule bouchée.
    • Les pintxos : les tapas basques, ils sont "épinglés" sur du pain par un cure-dents et se prennent entre deux doigts pour en faire une ou deux bouchées.
    • La racion : sorte de plat miniature, qui se partage et se déguste soit avec les doigts, soit à l'aide de petites fourchettes, c’est ce qu’on trouve généralement dans nos bars à tapas belges

    Aujourd’hui, c’est devenu un verbe à part entière, “tapear”, càd rencontrer des amis autour d’un verre et d’un tapas à partager en attendant le vrai dîner, qui se prend généralement vers 22h en Espagne. Plus qu’une nourriture à consommer, les tapas sont considérés comme un mode de vie, une activité sociale, une façon de réunir les gens. D’ailleurs en Espagne, on vous laissera rarement seul devant vos tapas !

    Une chronique signée Cindya.

     

    L'origine du gaspacho

    Cindya vous en dit un peu plus sur le gaspacho.

    D'où viennent les Tapas

    Cindya vous donne des infos sur l'origine des Tapas.

    Voir
  • L'origine du gaspacho

    • Cliquez pour visionner

      L'origine du gaspacho

    • Cliquez pour visionner

      D'où viennent les Tapas