RTBF .be

Livré(s) à domicile, la joute du lundi 25 septembre 2017 - RTBF Livres a domicile

Livrés à domicile

  • La Deux
Livrés à domicile

Livré(s) à domicile, la joute du lundi 25 septembre 2017

  • Découvrez les suggestions mises en compétition par notre fine équipe et les deux derniers coups de coeur d'Alda Greoli !

    Initiatique, politique, autobiographiques, historique ou biographique. Vous le voulez comment votre prochain roman? A moins que vous ne préfériez vous ruer sur une BD ou un récit historique drôlatique ? Et pourquoi pas de la littérature ivoirienne ou britannique ? Vous avez là, l'embarras du choix.  Bonne lecture!

    « Ma reine, L’Iconoclaste » de Jean-Baptiste Andréa – Ed. L’Iconoclaste

    Thierry Bellefroid

    Thierry Bellefroid - © Tous droits réservés

    « Ma reine, L’Iconoclaste  » de  Jean-Baptiste Andréa – Ed. L’Iconoclaste

    « Ma reine, L’Iconoclaste » de Jean-Baptiste Andréa – Ed. L’Iconoclaste - © Tous droits réservés

    Vallée de l’Asse. Provence. Été 1965. Il vit dans une station-service avec ses vieux parents. Les voitures qui passent sont rares. Shell ne va plus à l’école. Il est différent. Un jour, il décide de partir. Pour aller à la guerre et prouver qu’il est un homme. Mais sur le plateau qui surplombe la vallée, nulle guerre ne sévit. Seuls se déploient le silence et les odeurs du maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s’invente et l’impossible devient vrai. Il lui obéit comme on se jette du haut d’une falaise. Par amour. Par jeu. Et désir d’absolu. Ma reine est une ode à la liberté, à l’imaginaire, à la différence. Jean-Baptiste Andrea y campe des personnages cabossés, ou plutôt des êtres en parfaite harmonie avec un monde où les valeurs sont inversées, et signe un conte initiatique tendre et fulgurant.

     

    «Les Reflets changeants » de Aude Mermilliod – Ed. Le Lombard

    «Les Reflets changeants » de Aude Mermilliod – Ed. Le Lombard

    «Les Reflets changeants » de Aude Mermilliod – Ed. Le Lombard - © Tous droits réservés

    Nice, en plein mois de juillet. Elsa, la vingtaine, oscille entre deux hommes. L'un ne lui convient probablement plus, l'autre lui fait encore un peu peur. Jean, 50 ans, voyageur frustré, est conducteur de train. Il est forcé de rester à terre pour s'occuper d'Alda, sa fille, arrivée un peu trop vite dans sa vie, suite à une passade amoureuse. Du haut de ses 80 ans, Emile, devenu sourd pendant la guerre d'Algérie, supporte de moins en moins le silence dans lequel il est enfermé. Trois personnages qui ne se connaissent pas, mais qui vont se croiser cet été-là... Une rencontre qui ne les laissera pas indemnes.

    « En Compagnie des hommes » de Véronique Tadjo – Ed. Don Quichote

    « En Compagnie des hommes » de Véronique Tadjo – Ed. Don Quichote

    « En Compagnie des hommes » de Véronique Tadjo – Ed. Don Quichote - © Tous droits réservés

    Michel Dufranne

    Michel Dufranne - © Tous droits réservés

    Un virus mortel et incurable a mis l'espèce humaine face au danger de l'extinction. Baobab, arbre premier, arbre éternel, arbre symbole de grande sagesse, prend la parole et réveille la mémoire de l'humanité. Sous son ombre fraîche, hommes, femmes, enfants pris dans la tourmente, combattants farouches pour la survie, vont confier leur lutte contre les ravages d'Ebola : le docteur en combinaison d'astronaute qui, jour après jour, soigne les malades sous une tente ; l'infirmière sage-femme dont les gestes et l'attention ramènent un peu d'humanité ; les creuseurs de tombes qui, face à l'hécatombe, enterrent les corps dans le sol rouge ; les villageois renonçant à leurs coutumes ancestrales afin de repousser Ebola...

     

    « Hillbilly Elégie » de J.D. Vance – Ed. Globe/Ecole des Loisirs

    « Hillbilly Elégie » de J.D. Vance – Ed.Globe/Ecole des Loisirs

    « Hillbilly Elégie » de J.D. Vance – Ed.Globe/Ecole des Loisirs - © Tous droits réservés

    " On les appelle Hillbillies, Rednecks ou White Trash. Pour moi, ce sont mes voisins, mes amis, ma famille. " J.D. Vance. Dans ce récit à la fois personnel et politique, J.D Vance raconte son enfance violente et chaotique dans les Appalaches cette immense région des États-Unis qui a vu l'industrie du charbon et la métallurgie péricliter et décrit avec humanité et bienveillance la rude vie de ces " petits blancs " du Midwest que l'on dit xénophobes et qui ont voté pour Donald Trump. Roman autobiographique, roman d un transfuge, Hillbilly élégie nous fait entendre la voix d'une classe désillusionnée et pose des questions essentielles : Comment peut-on avoir du travail et ne pas manger à sa faim dans le pays le plus riche du monde ? Comment l'Amérique démocrate, ouvrière et digne est-elle devenue républicaine, pauvre et pleine de rancune

    « Ce qu’on entend quand on écoute chanter les rivières » de Barney Norris – Ed. Seuil

    Gorian Delpâture

    Gorian Delpâture - Pierre HAVRENNE/PACHACAMAC - Pierre HAVRENNE/PACHACAMAC

    « Ce qu’on entend quand on écoute chanter les rivières » de Barney Norris – Ed. Seuil

    « Ce qu’on entend quand on écoute chanter les rivières » de Barney Norris – Ed. Seuil - © Tous droits réservés

    C'est une soirée paisible à Salisbury. Quand soudain, non loin de la majestueuse cathédrale, un fracas de tôle froissée déchire le silence. Autour d'un banal et tragique accident de la route, cinq vies vont entrer en collision. Il y a Rita, gouailleuse et paumée, qui vend des fleurs au marché – et un peu d'herbe pour arrondir ses fins de mois. Il y a Sam, un garçon timide en proie aux affres des premières amours tandis que son père tombe gravement malade. George, qui vient de perdre sa femme après quarante ans d'une passion simple. Alison, femme de soldat esseulée qui sombre dans la dépression et se raccroche à ses rêves inassouvis. Et puis il y a Liam, qui du haut des remparts observe toute la scène. Cinq personnages, comme les cinq rivières qui jadis se rencontrèrent à l'endroit où se dresse aujourd'hui la ville. Cinq destins, chacun à sa manière infléchi par le drame. Cinq vies minuscules, qui tour à tour prennent corps et voix pour se hisser au-delà de l'ordinaire et toucher au miraculeux.

    « Le Labyrinthe d’une vie » » d’Adam Foulds – Ed. Piranha

    « Le Labyrinthe d’une vie » » d’Adam Foulds – Ed. Piranha

    « Le Labyrinthe d’une vie » » d’Adam Foulds – Ed. Piranha - © Tous droits réservés

    En 1840, John Clare, poète autrefois encensé mais désormais oublié, choisit de se faire interner dans un établissement psychiatrique pour lutter contre une forme sévère de dépression. Au même moment, Alfred Tennyson, jeune écrivain déjà célèbre, s'installe dans le village voisin et devient proche du docteur Allen, le progressiste directeur de l'asile. Au-delà des murs de l'institution se trouve tout ce à quoi Clare, le " poète paysan ", aspire : la beauté de la nature et les femmes de sa vie – Mary, son amour d'enfance, et Patty, son épouse. Sous la plume lyrique et sensuelle d'Adam Foulds, le monde clos de l'asile prend vie, du personnel médical aux patients, des fous à la logique éperdue emplis de désespoir, de violence mais aussi de fantaisie.

    « Rosa » de Marcel Sel – Ed.Onlit-Editions

    « Rosa » de Marcel Sel – Ed. Onlit-Editions

    « Rosa » de Marcel Sel – Ed. Onlit-Editions - © Tous droits réservés

    Une poignante saga familiale qui navigue entre l'Italie fasciste d'hier et la Belgique d'aujourd'hui. " Tu vas écrire un roman. " Albert Palombieri, mon père, n’est venu que pour me dire ça. Lui qui ne m’a jamais lu ! Quand j’étais enfant, il jetait mes poèmes à la corbeille. Ceux que mes neuf ans inquiets posaient sur son bureau. Mais je tiens ma revanche : je vais lui écrire l’histoire de Rosa, sa mère. Albert ne sait rien d’elle. Il ne sait pas qu’elle fut fasciste, puis résistante, ni qu’elle a été déportée.

    «L’ordre du jour » d'Eric Vuillard – Ed. Actes Sud

    «L’ordre du jour » de Eric Vuillard – Ed. Actes Sud

    «L’ordre du jour » de Eric Vuillard – Ed. Actes Sud - © Tous droits réservés

    L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss par l’auteur de Tristesse de la terre et de 14 juillet.

    Voir

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles