RTBF .be

Philippe Lambillon raconte ses plus folles anecdotes de tournage ! - RTBF Les carnets du bourlingueur

Les carnets du bourlingueur

  • La Une
Les carnets du bourlingueur

Philippe Lambillon raconte ses plus folles anecdotes de tournage !

  • A sillonner la planète depuis 29 ans, notre Bourlingueur en a vu des vertes et des pas mûres ! Il nous raconte ces moments qu’il n’est pas près d’oublier…

    Il a tourné dans plus de 80 pays et en a visité au moins 30 de plus, alors quand on demande à Philippe Lambillon de raconter une anecdote qui a marqué son parcours de Bourlingueur, impossible de n’en citer qu’une ! "Il y en a beaucoup ! Il m’arrive tout le temps quelque chose" prévient-il.

    Rien que sur cette saison, à retrouver chaque samedi soir sur La Une, plusieurs moments incroyables au contact de la vie sauvage lui viennent à l’esprit… Vous verrez que le métier d’aventurier comporte parfois des risques.

    Deux attaques le même jour !

    Philippe Lambillon raconte ses plus folles anecdotes de tournage !

    Philippe Lambillon raconte ses plus folles anecdotes de tournage ! - brytta - Getty Images

    "En une seule journée, j’ai été agressé par un éléphant et un rhinocéros !" commence-t-il. Le matin, alors qu’il écrivait un carnet, un rhinocéros est sorti de nulle part et a foncé sur lui. "On ne s’y attendait pas du tout. Il s’est arrêté net à 3 mètres, s’est préparé à charger, puis a fait machine arrière et est parti" se souvient-il. "La caméra était dans la voiture, on a les images." Plus de peur que de mal pour cette fois !

    Plus tard dans la journée, c’est à un éléphant mécontent qu’il a eu affaire. Tandis que le cameraman filmait Lambillon depuis la voiture à 5 mètres de distance, le mastodonte a surgi des fourrées. "Il s’est mis face à moi, je ne savais pas quoi faire." Expert en conseil de survie, il s’est souvenu de l’attitude à adopter. "Dans ces cas-là, il faut attendre les deux derniers mètres et sauter soit à gauche soit à droite car en général ils foncent tout droit, ils sont trop gros pour tourner à angle droit. Mais entre donner le conseil et le faire…". Il s’est dépêtré de cette situation grâce à un nuage de poussière envoyé par l’animal qui lui a permis de rejoindre la voiture sans se faire voir.

    Des images extraordinaires que vous verrez en fin de saison promet-il.

    Une hyène peu commode

    Philippe Lambillon raconte ses plus folles anecdotes de tournage !

    Philippe Lambillon raconte ses plus folles anecdotes de tournage ! - 1001slide - Getty Images/iStockphoto

    Habitué à inclure des animaux sauvages dans ses Carnets, Philippe Lambillon prépare toutes sortes d’intrigues à l'avance, mais on ne sait jamais comment ces derniers vont réagir…

    Il en a fait les frais en tournant avec des hyènes. Il pensait qu’une d’entre elles viendrait déféquer devant sa tente, chose commune quand on s’introduit dans leur territoire, mais ce n’est pas tout à fait ce qu’il s’est passé. Les hyènes ont choisi de dévorer sa tente et s’en sont même attaquées aux boîtes de conserve. "J’ai changé le scénario, parfois il faut s’adapter." La tente en question est un objet collector, c’est la même depuis 30 ans ! "Je n’aurais jamais imaginé quand j’ai acheté cette tente que pendant 30 ans j’allais tourner avec."

    Quand les Diables Rouges lui sauvent la mise

    Arrêté par des rangers en plein désert de Namibie, le Bourlingueur s’en est sorti pour une raison étonnante… "L’un d’eux me demande mon passeport, il voit que je suis Belge et dit 'waw Belge ! Eden Hazard, Lukaku !' Il m’a rendu mon passeport et ils nous ont accompagnés. Il connaissait toute l’équipe. Surtout De Bruyn qu’il a prononcé sans accent" s’étonne-t-il encore. Le Bourlingueur lui a promis de lui envoyer un maillot de l’équipe.

    "Ça m’est arrivé trois fois. Le foot a eu un impact énorme."

    Retour à la réalité

    Philippe Lambillon raconte ses plus folles anecdotes de tournage !

    Philippe Lambillon raconte ses plus folles anecdotes de tournage ! - MLEROY

    Vous pensiez que les pires anecdotes n’arrivaient qu’à l’autre bout du monde, détrompez-vous ! Le retour à la vie quotidienne peut s’avérer plus compliqué que prévu.

    Enfant, sa fille et ses camarades de classe avaient une peur bleue de notre sympathique Bourlingueur. Et pour cause, ils le voyaient régulièrement couvert de sang à la télé, ou pire encore s’auto-amputer des deux mains pour les besoins d’un épisode. Alors qu’il allait conduire sa fille à l’école, l’institutrice a été obligée d’intervenir. "Elle m’a dit 'écoutez une petite fille a fait pipi dans sa culotte quand elle vous a vu arriver. Vous ne pourriez pas faire quelque chose ?'" explique-t-il. Il s’est alors rendu dans sa classe pour montrer l’envers du décor aux enfants. "J’ai fait des fausses cicatrices à tous les enfants, je leur ai montré ma main en caoutchouc." Ils n'ont plus voulu se laver après ça !

    D’un autre côté, ses deux enfants, âgés aujourd'hui de 26 et 21 ans, ont vu des paysages extraordinaires au côté de leur papa qui les emmenait en voyage au moins une fois par an.

    Des images à couper le souffle que vous pouvez retrouver vous aussi sur La Une en suivant les nouvelles aventures de Philippe Lambillon dans Les Carnets du Bourlingueur chaque samedi.

    Un nouvel épisode chaque semaine

    Cette semaine, il vous fait découvrir l’envers du décor des concours de beauté et des agences matrimoniales d’Odessa qui ont vu leurs business décupler ces dernières années. Il prodiguera ensuite ses conseils de survie dans un village fantôme au beau milieu des Andes. Direction ensuite Miami où le dessous des cartes n’est pas rose rose…

    Rendez-vous samedi 22 juin à 20h20 sur La Une.

    À lire aussi

Prochaines émissions

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles