RTBF .be

Véritable patrimoine "vert" d'Amiens : les 65 km de canaux jardins flottants en plein cœur d'Amiens ! - RTBF Les ambassadeurs

Les Ambassadeurs

  • La Une
Les Ambassadeurs

Véritable patrimoine "vert" d'Amiens : les 65 km de canaux jardins flottants en plein cœur d'Amiens !

  • Amiens est surnommée la « petite Venise du Nord » en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages, ces ensembles de jardins flottants couvrant jusqu'à  300 hectares… un véritable patrimoine "vert" !

    Au début du siècle, un millier de maraîchers vivaient de la culture des légumes et des fruits dans les hortillonnages, on les appelle "les hortillons" … Aujourd'hui, ils ne sont plus que 7. Guy Lemaire s'est entretenu avec un célèbre couple d'hortillon, René et Thérèse !

    La Maison des Hortillonnages

    Célèbre couple d’hortillons, René et Thérèse : ils se sont connus sur les hortillonnages.

    Célèbre couple d’hortillons, René et Thérèse : ils se sont connus sur les hortillonnages. - © Tous droits réservés

    Célèbre couple d’hortillons, René et Thérèse 

    Célèbre couple d’hortillons, René et Thérèse  - © Tous droits réservés

    À quelques centaines de mètres de la cathédrale gothique, les hortillonnages d'Amiens sont un ensemble de jardins flottants sur un dédale de 65 km de canaux, au cœur de la cité amiénoise. Un site unique au monde…

    Vous pouvez les découvrir en barque “à cornet”. Invitant à la rêverie, les hortillonnages s’étendent sur 300 hectares. Ils sont entrecoupés de 65 km de canaux ou “rieux” en Picard. Ces jardins, bercés par l’Avre et la Somme, sont cultivés depuis le Moyen- Âge.

    A l'origine, le site naturel des hortillonnages était composé de treize bras de la Somme et de fossés.  Les Romains furent les premiers à s’y intéresser et lui donnèrent son nom : " Hortus " (jardin). Ils commencèrent à drainer les marécages et à y entreprendre des cultures maraîchères.

    Pour améliorer le transport marchand, le fleuve a été canalisé (entre 1770 et 1835).

    La pêche, activité importante du moyen âge au XIXe siècle, approvisionnait les marchés parisiens. La tourbe était extraite pour être utilisée comme combustible et amendement agricole. Il en résulte des étangs aux formes géométriques (appelés « entailles » ou « clairs »). Certaines zones tourbeuses ont été mises en culture (exemple des hortillonnages).

    La légende raconte que la cathédrale d'Amiens, joyau de l'art gothique classé au patrimoine mondial de l'Unesco, fut édifiée sur un champ d'artichauts légué par deux pieux hortillons.

    La Maison des Hortillonnages accueille chaque année plus de 130.000 visiteurs... Des promenades en barque électriques sont assurées par les guides de l'Association pour la Protection et la Sauvegarde du Site et de l'Environnement des Hortillonnages.

    Célèbre couple d’hortillons, René et Thérèse . Depuis 40 ans, à la ville et au travail, ils sont dans le même bateau : ils cultivent ensemble des légumes, avec amour…

    Grâce à l’utilisation de la vase des canaux, ils peuvent se passer d’engrais facilement. Les alluvions de la Somme nourrissent la terre et effectivement, ils utilisent la vase des rieux comme engrais. Se déplaçant dans leur barque à cornet, ils cultivent 3ha de jardins flottants. Les binettes, le motoculteur et même le tracteur d’une tonne sont transportés dans une barque aménagée. René embarque son tracteur sur sa barque

    Leurs spécialités culinaires : la flamiche aux poireaux, les soupes, le pot-au-feu…

    • LES HORTILLONNAGES D’AMIENS     http://www.hortillonnages-amiens.fr/
    • Les maraîchers Thérèse et René Nowak   Impasse Marcel, 41, Rivery (Amiens), 80136
    • La Maison des Hortillonnages   54 Boulevard de Beauville, 80000 Amiens, France   Tél +33 3 22 92 12 18                      Visite accompagnée en barque électrique du 1er avril au 31 octobre (sous réserve des conditions de navigation).
    • Pour info, à deux  pas de la Cathédrale, le Marché traditionnel sur l'eau des hortillonnages le samedi matin : quartier Saint Leu, place Parmentier 80000 Amiens Tél : 03 22 92 12 18      apsseh@wanadoo.fr

     

    La Cathédrale et le " bleu " d’Amiens.

     Notre-Dame d'Amiens. Photo : Somme tourisme

    Notre-Dame d'Amiens. Photo : Somme tourisme - © Tous droits réservés

    Depuis 1992, le label Ville d’art et d’histoire, attribué à Amiens, récompense la protection et la mise en valeur de son patrimoine d’exception.

    La cathédrale, classée sur liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, a été édifiée au XIIe siècle, grâce à son or bleu, la waide (mot picard pour désigner la guède : plante, dont on extrait le pigment bleu au moyen âge).  La région de la Somme a été l’un des grands centres de culture de la waide.

    Avant le 12e, en Europe, la couleur le bleu était considéré comme couleur dévalorisante et réservée aux paysans. Puis, il y eut une évolution : d’abord, la vierge Marie va être de plus en plus représentée en bleu. Ensuite, au 13e, Louis IX, très pieux, choisit cette couleur pour l’emblème du royaume, avec les fleurs de lys, sur ses armoiries.

    Pour répondre à cette demande croissante, les cultures de waide vont s’intensifier le long du fleuve, qui fait alors office de route commerciale navigable, notamment vers la Flandre et l’Angleterre. La richesse des waidiers amiénois était telle, qu’ils firent fructifier la ville et permirent l’édification de la cathédrale, la plus vaste du monde en un temps record !

    Depuis 1999, chaque été et à Noël, la Cathédrale revêt ses plus beaux atours pour nous offrir un spectacle majestueux haut en couleurs de 50 minutes et gratuit.

     

    Sport Nautique d’Amiens et l’association " Amiens comme amie "

    Le Sport Nautique d’Amiens - CEphoto

    Le Sport Nautique d’Amiens : créé en 1866. 

    Le bâtiment a retrouvé son lustre et son look d’antan (en travaux en 1994). Le club, à sa création, proposait du cyclisme, du tir au pigeon, du football et même du plongeon à vélo, avant de se recentrer sur l’aviron dans les années 1920… 

    L’association " Amiens comme amie " a été créée par Véronique Lusson et quelques amis. Elle veut faciliter et élargir l’accès des visiteurs à la vie locale ; grâce à des rencontres authentiques telles que des balades, débats, repas-rencontres, l’association leur fera partager les goûts des locaux dans les domaines artistiques, sportifs et culturels au sens large et favorisera ainsi les actions de dialogue entre les cultures.

    Cela peut être parfois intime comme promenade… ". " Nous vous proposons, tout simplement, de pénétrer dans l’aspect plus quotidien de notre ville, avec ses marchés, son centre commercial, ses bistrots…Nous sommes des membres de la Fédération France Greeters. Nous désirons faire découvrir " notre Amiens " à des visiteurs, comme nous le ferions pour des amis. Nous ne sommes ni des guides-interprètes, ni des conférenciers diplômés, mais des habitants curieux, passionnés par les richesses de notre ville, qui parlent plusieurs langues, et ont envie de rencontrer et d’accueillir des personnes étrangères à Amiens, la région ou à la France.
    Au cours de la promenade, le “greeter“ se promènera avec vous dans les rues d’un quartier qu’il aime pour la richesse de son passé ou pour son architecture, ses marchés, ses cafés, ses artisans ou ses artistes…

    Elle ou il partagera avec vous ses expériences et ses anecdotes ; vous indiquera ses bonnes adresses ; et bien sûr sera heureux de répondre aux questions qui vous permettront de mieux appréhender la ville et ses abords. Des moments qui, nous l’espérons, resteront pour vous, inoubliables. Les Greeters sont des bénévoles, les balades sont donc gratuites. "

    AMIENS GREETERS

    VÉRONIQUE LUSSON, Présidente et son fils, Théophile Lusson  
    29 RUE DE CAGNY
    80680 SAINT FUSCIEN

    http://amiens.greeters.online

     

     

    • Cliquez pour visionner

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles