RTBF .be

Le parc national de la Tijuca - la forêt tropicale de Rio - RTBF Le jardin extraordinaire

  • La Une
Le Jardin Extraordinaire

Le parc national de la Tijuca - la forêt tropicale de Rio

  • Un parc national au pied d'une grande ville, c'est possible.

    endroit fabuleux

    endroit fabuleux - © Tous droits réservés

    Au Brésil, la forêt de Tijuca encercle Rio, de Janeiro. C’est la seule ville au monde à avoir une forêt tropicale à l’intérieur de ses frontières.

    La végétation y est luxuriante tandis que la faune est préservée.  Singes, rongeurs… de nombreux animaux sillonnent ce parc naturel.

    Cette forêt tropicale urbaine est une véritable oasis avec ses vastes espaces paisibles.

    S’étendant sur une partie du massif de la Tijuca, le relief du parc est montagneux.

    Histoire

    endroit magique !

    endroit magique ! - © Tous droits réservés

    Créé en 1961, le parc couvre une surface de 3972 hectares dans laquelle s’inscrit la forêt de la Tijuca.

    Il joue un rôle fondamental pour la ville de Rio.  Il prévient l’érosion des pentes, les inondations et les effondrements et réduit la pollution atmosphérique.  Il possède aussi plusieurs sources d’eau qui contribuent à approvisionner la ville. En 1991, le parc a obtenu le statut de réserve de biosphère de l’Unesco, soit l’équivalent naturel d’un site du patrimoine mondial.

    Curiosités

    la cascatinha

    la cascatinha - © Tous droits réservés

    Pics rocheux et cascades sont à découvrir dans ce parc Naturel, considéré comme la plus grande forêt urbaine au monde. A quelques centaines de mètres de l’entrée du parc se trouve la cascade Cascatinha (la plus grande de la ville de Rio).  Du sommet des collines, on peut apercevoir certains monuments, tels le Pain de Sucre, Copacabana et le Chris Rédempteur sur le mont Corcovado.

    Animaux

    La faune est très riche, et il n’est pas rare d’y apercevoir des toucans, des singes sagouins, des capucins. Avec un peu de chance, il est possible d’observer des singes hurleurs qui se balancent dans les arbres.  Ce primate pèse jusqu’à 9 kg et ses cris s’entendent à des kilomètres.

    Le singe hurleur réintroduit

    En effet, depuis un an, les cris des singes hurleurs résonnent à nouveau dans la forêt de Tijuca.

    " Il s’agit d’une espèce résistante, ils mangent essentiellement des feuilles et des fruits, et sont donc facile à réintroduire " raconte le scientifique Fernando Fernandez de l’Université Fédérale de Rio.  Cette réintroduction fait partie d’un projet plus large de restauration de la faune du parc. Selon l’expert, ces singes hurleurs ont un rôle écologique très important.  Par exemple, il y a une interaction entre ces singes et les scarabées bousiers qui, en utilisant leurs excréments, apportent des nutriments qui fertilisent le sol de cette forêt.

    Les responsables veulent faire de cet endroit un laboratoire de reconstruction de la faune, pour servir de modèle à d’autres endroits du monde.

    le singe hurleur réintroduit - © Tous droits réservés

    Les singes avaient déserté cet endroit devenu trop dangereux pour eux il y a une centaine d’années, notamment parce que le pays a connu une forte déforestation.  La forêt a perdu 93 % de sa superficie en un peu plus de 500 ans.  De plus le braconnage est toujours présent dans la région.  C’est d’ailleurs de ce trafic d’animaux sauvages que proviennent les singes réintroduits.

    Cinq individus ont été rassemblés (3 mâles et 2 femelles).  Il était important que les singes montent des groupes sociaux et restent ensemble dans la forêt.

    Les femelles ont reçu un collier et les mâles un bracelet à la patte.  Ce qui permet aux scientifiques de pouvoir les localiser dans la forêt et de juger de l’interaction entre les individus.

    Après un mois et demi dans la forêt, les animaux s’étaient bien adaptés et ils ont commencé à faire des vocalises.

    Le but de l’opération est de relâcher de nouveaux groupes pendant 4 ans afin de refonder une population qui ne dépende plus d’actions extérieures.

    Le singe hurleur est le deuxième animal réintroduit dans la forêt de Tijuca, après l’Agouti.

    L'agouti doré également de retour

    L’agouti doré est une espèce de rongeurs de la famille des Dasyproctidae, souvent appelé agouti, il pèse entre 3 et 6 kg et mesure entre 48 et 64 cm

    En 2010, des chercheurs ont relâché dans la forêt de Rio de Janeiro 11 agoutis dorés, mâles et femelles, munis de colliers émetteurs.

    Ce rongeur est excellent pour disperser les graines des grands arbres des forêts matures.

     

    A terme, d’autres espèces viendront s’y ajouter, comme le paresseux et le tamarin lion-doré, en voie d’extinction ou encore le singe Kinkajou.

    Agouti doré et son petit - © Tous droits réservés

Prochaines émissions

  • Samedi 23 mars - 05:45 - La Une Le Jardin Extraordinaire - Le concert des Shetland

    Entre les rafales de vent et les tempêtes, les îles...

  • Dimanche 31 mars - 20:15 - La Une Le Jardin Extraordinaire - Bali, l'île des macaques sacrés

    Nous nous rendons ce soir au centre de l'archipel...

  • Samedi 06 avril - 06:10 - La Une Le Jardin Extraordinaire - Bali, l'île des macaques sacrés

    Nous nous rendons ce soir au centre de l'archipel...

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles