RTBF .be

"Good Doctor" : les raisons du succès international ! - RTBF Good doctor

Good Doctor

  • La Une
Good Doctor

"Good Doctor" : les raisons du succès international !

  • Chaque semaine, c'est carton plein pour la série événement "Good Doctor" ! Mais pourquoi fascine-t-elle autant ? Voici une liste non exhaustive des raisons qui font de la série médicale le carton de la rentrée...

    Partout où elle passe, "Good Doctor" séduit.

    Fin août, vous étiez plus de 380 000 devant votre écran pour son lancement sur La Une. Aux États-Unis, c'est 10 millions de fidèles qui suivaient chaque semaine les aventures du Dr Shaun Murphy. Même succès en France, Canada, Australie, Espagne... La série est devenue incontournable !

    Et si on se penchait sur les raisons de cet engouement international ?

    Une série feel good

    "Good Doctor" : les raisons du succès international !

    "Good Doctor" : les raisons du succès international ! - Eike Shroter - Eike Shroter/ABC/Courtesy of Sony Pictures Television

    Comme son nom le laisse deviner, "Good Doctor" est une série positive sur un médecin débordant d'optimisme et d'une volonté de bien faire résistant à toute épreuve !

    "Il est agréablement différent, commente Freddie Highmore dans Ciné Télé Revue, et le public s’est vite rallié à cette façon de penser positive, au message qu’il renvoie et à ce désir de croire que les gens peuvent être bons."

    "C'est une série sur des gens bien, qui essayent de faire les choses bien" explique lui aussi le créateur de la série, David Shore, dans Télé Loisirs.

    Même analyse pour Richard Schiff, interprète du Dr Glasmann, qui ajoute que la série "fait vibrer une corde sensible chez les téléspectateurs. Une envie, dans le pays et le monde, de se sentir bien. (...) Good Doctor nous donne l’impression qu’on peut réussir des choses qui dépassent nos propres attentes." confie l'acteur dans Télé Loisirs.

    "Good Doctor" : les raisons du succès international ! - Eike Shroter/ABC/Courtesy of Sony Pictures Television

    Un premier rôle charismatique

    "Good Doctor" : les raisons du succès international !

    "Good Doctor" : les raisons du succès international ! - Eike Shroter - Eike Shroter/ABC/Courtesy of Sony Pictures Television

    Déjà bouleversant dans "Bates Motel", Freddie Highmore nous épate d'épisode en épisode sous les traits de ce médecin particulier ! Un jeu époustouflant, résultat d'une longue préparation sur sa voix, mais aussi sa posture, ses regards...

    "L’interpréter demandait un vrai travail de recherche et de jeu, absolument nécessaire pour ne pas trahir ce personnage." raconte-t-il à nos confrères du Ciné Télé Revue.

    Le plus "délicat" aura été de trouver sa voix, explique le jeune acteur au Parisien. Elle "a une cadence particulière, je suis curieux de voir comment il va être doublé."

    "Il y a le ton, la cadence, le vocabulaire utilisé. Shaun parle toujours un peu sur la réserve, en tâtonnant… C’est représentatif de la vision qu’il a du monde. Il se déplace avec prudence, comme dans une bulle, pour avoir le temps de digérer et d’interpréter ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il ressent. Il y a aussi la façon qu’il a de se tenir debout, avec les mains toujours l’une sur l’autre." détaille Highmore dans Télé 7 jours.

    Quand fiction et réalité se rejoignent

    "Good Doctor" : les raisons du succès international !

    "Good Doctor" : les raisons du succès international ! - © Tous droits réservés

    Dans "Good Doctor", les acteurs savent de quoi ils parlent ! Jugez plutôt...

    Richard Schiff, la figure paternelle de Shaun dans la série, a un enfant autiste. "C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai été attiré par cette série. Mon fils est mon héros. Il y a une telle bonté en lui, il m’inspire." a-t-il confié dans Télé Loisirs. " J’ai parlé de mon fils avec David Shore et je lui ai raconté quelques histoires qui ont été utilisées dans les premiers épisodes."

    Mais il n'est pas le seul à maîtriser son sujet, Nicolas Gonzalez (aka le Dr Melendez) vient d'une famille de chirurgiens, son frère l'a même emmené au bloc pour qu'il assiste à quelques opérations.

    "En fait, quand je joue je l’imite un peu, explique-t-il au Parisien. J’aime répercuter ce que j’ai appris de lui, d’ailleurs certains autres acteurs doivent penser que je me prends un peu trop au sérieux !"

    Quant à Antonia Thomas (le Dr Claire Brown), sa mère est chef du département de psychologie d’un hôpital américain. Un atout quand on sait que son personnage fait preuve d'une grande intelligence émotionnelle.

    "Good Doctor" : les raisons du succès international ! - Jack Rowand/ABC/Courtesy of Sony Pictures Television

    Des sujets qui vont plus loin que la médecine

    Après s'être penché sur le cas d'un patient autiste la semaine dernière, les prochains épisodes aborderont des thématiques qui font écho à l'actualité. Ce jeudi 20 septembre, il sera notamment question de harcèlement sexuel au travail, un sujet qui fait énormément réagir depuis l'explosion du mouvement #metoo.

    Décidée à aborder la différence, la série se penchera bientôt sur une patiente transgenre adolescente. Interprétée par Sophia Giannamore, la jeune actrice est elle-même transgenre.

    "Good Doctor", ça continue sur la RTBF...

    Deux épisodes inédits de "Good Doctor" vous attendent sur La Une le jeudi 20 septembre à 20h30.

    À lire aussi

    Voir

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles