RTBF .be

On a testé pour vous : le carsharing à Bruxelles - RTBF Alors on change

Alors on change !

  • La Deux
Alors on change !

On a testé pour vous : le carsharing à Bruxelles

  • Le saviez-vous ? Une voiture individuelle passe plus de 90% de son temps à l’arrêt ! Des études très sérieuses montrent que si le parc automobile de nos villes n’était constitué que de voitures partagées, les bouchons disparaîtraient complètement, sans trop changer les habitudes des automobilistes.

    A Bruxelles, cinq entreprises se partagent actuellement le marché du carsharing : Cambio, Zen Car, Ubeeqo, DriveNow et ZipCar. Les deux premières se basent sur un réseau de stations, où l’utilisateur doit ramener le véhicule à la fin de la période de location. Les deux autres services se basent quant à eux sur le concept de " free floating " : les voitures empruntées peuvent être stationnée n’importe où en voirie, à condition notamment de rester dans la zone de couverture du service. Nous avons testé pour vous ces différentes solutions, voici un petit compte-rendu.

    Le free-floating : chouette concept

    ZipCar est une société américaine née en 2000 et acquise par le géant de la location de véhicules Avis en 2013. Elle est présente dans plus de 500 villes à travers le monde, et peut compter sur plus d’un million de membres. Autant dire qu’elle a pignon sur rue…

    L’autre acteur du free-floating est plus récent : c’est le groupe automobile BMW, qui propose en location ses petits modèles ainsi que la gamme Mini. Pas question, donc, de rouler dans les grosses berlines de la marque allemande. Le service DriveNow a démarré en 2011 à Munich, en Allemagne, et s’est graduellement étendu à d’autres villes du pays, pour ensuite se développer également à l’étranger. Actuellement, DriveNow possède plus de 6000 véhicules dans 14 grandes villes à travers l’Europe.

    DriveNow, acteur récent et premium dans le monde du carsharing urbain

    DriveNow, acteur récent et premium dans le monde du carsharing urbain - rtbf

    Les systèmes de carsharing en "free-floating" permettent donc, via une application smartphone, de voir s’il y a une voiture disponible dans sa rue ou dans son quartier, de la réserver immédiatement, de l’utiliser tout le temps nécessaire et de la " restituer " à la plateforme en la stationnant presque n’importe où dans la ville. Il faut bien insister sur le "presque", parce que tant ZipCar que DriveNow ne couvrent pas la totalité du territoire bruxellois (ils privilégient le sud-est de la ville) et les voitures ne peuvent évidemment pas être stationnées à l’intérieur des parkings payants (seule exception : l’aéroport de Bruxelles-National). Dans les deux cas, on paie l’utilisation de la voiture à la minute, ZipCar étant légèrement moins cher que DriveNow (0,25 euros/minute contre 0,33 euros/minute), mais cela s’explique probablement par le caractère plus exclusif des voitures proposées par DriveNow, qui sont, rappelons-le, des BMW et des Mini.

    On a testé pour vous : le carsharing à Bruxelles

    On a testé pour vous : le carsharing à Bruxelles - © Tous droits réservés

    Le station-based : plus contraignant mais moins cher

    Les trois autres grands acteurs de la mobilité partagée bruxelloise fonctionnent selon un autre principe : l’utilisateur prend possession de la voiture réservée dans une station, et il la ramène à cette même station en fin de service. Plus contraignant, mais il faut quand-même avouer que le nombre de stations ne cesse d’augmenter (environ 150 pour Cambio, une trentaine pour ZenCar et presque 20 pour Ubeeqo). Autre point fort du " station-based " : le système permet aussi de proposer des tarifs plus démocratiques.

    Mais qu’est-ce qui différencie les trois opérateurs ? Déjà, leur histoire…  Cambio est une entreprise belge, née en 2002 à Namur. Sa flotte est constituée principalement de voitures citadines, mais propose également des berlines, des breaks ainsi que des véhicules utilitaires.

    On a testé pour vous : le carsharing à Bruxelles

    On a testé pour vous : le carsharing à Bruxelles - © Tous droits réservés

    De son côté, Ubeeqo a lancé ses services à Paris en 2008, dans un créneau bien particulier : l’autopartage en entreprise. L’idée était de proposer aux entreprises de remplacer leurs flottes de véhicules gérées en interne par des flottes de véhicules partagés, gérés par Ubeeqo, avec la promesse d’une réduction des coûts de fonctionnement et une diminution du nombre de voitures utilisées, d’où une moindre empreinte environnementale. Ce n’est qu’en 2015 que la société a ouvert ses services aux particuliers, d’où le nombre encore réduit de stations installées à Bruxelles.

    Enfin, ZenCar est la seule entreprise de carsharing qui ne propose que des véhicules électriques. Lancée en 2011, sa flotte était à l’époque constituée uniquement de Tazzari, ces petites voitures cubiques qui ressemblaient à des jouets, bien reconnaissables mais pas très rassurantes. Sept ans plus tard, l’entreprise a mûri et ses voitures aussi : Renault, Peugeot, Mitsubishi et BMW sont actuellement ses fournisseurs.

    On a testé pour vous : le carsharing à Bruxelles

    On a testé pour vous : le carsharing à Bruxelles - © Tous droits réservés

    And the winner is… tous !

    Au final, free-floating et station-based, même combat… et même résultat. Les deux solutions se valent et permettraient à tout un chacun de se passer d’une voiture personnelle et de tous les frais qui vont avec. L’idéal est de s’inscrire à plusieurs services afin de toujours pouvoir compter sur une voiture disponible n’importe quand. Et n partage volontiers une astuce : parcourez les sites web des entreprises de carsharing, et voyez quelles sont celles qui proposent leurs services dans votre quartier. Genre : y a-t-il souvent une ZipCar ou une DriveNow dans ma rue ? Y a-t-il une station Cambio, ZenCar ou Ubeeqo dans mon quartier ?

    Pour rappel, la généralisation du carsharing permettrait de réduire de 93% le nombre de voitures circulant dans nos villes.

    Voir

Prochaines émissions

  • Dimanche 21 juillet - 19:55 - La Trois Alors on change - ëtre en phase avec ses aspirations

    Etre en accord avec soi-même, c'est le défi auquel nous...

  • Vendredi 26 juillet - 19:55 - La Trois Alors on change - Le bien-être

    Le magazine de la société en transition

  • Dimanche 28 juillet - 19:55 - La Trois Alors on change - Vacances alter

    Rien de tel qu'une petite mise en jambes pour préparer ses...

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles