RTBF .be

Le portrait de la semaine: Jonathan, biohackeur collaboratif - RTBF Alors on change

Alors on change !

  • La Deux
Alors on change !

Le portrait de la semaine: Jonathan, biohackeur collaboratif

  • Le do-it-yourself, c'est pas que du bricolage

    Un pull qui, à peine porté, montre des premiers signes d’usure, une décoration passée de mode qui mériterait d’être customisée, un système d’évacuation à réparer, … Nous avons tous déjà été confrontés à de pareilles situations. Bien souvent, notre premier réflexe nous pousse à courir vers le magasin le plus proche afin de trouver un substitut à l’objet défectueux. Et si, au lieu de racheter du neuf pour remplacer l’ancien ou le cassé, nous retroussions nos manches et redonnions vie à nos vêtements, meubles et objets hors d’usage ?

    Changeons la donne !

    Si vous ne voulez pas vous soumettre aux diktats de l’obsolescence programmée, que vous refusez d’acheter des produits fabriqués par des ouvriers sous-payés ou que vous faites simplement attention à votre budget, le Do-It-Yourself a de grandes chances de vous intéresser. Traduit littéralement par " fais le toi-même ", ce concept consiste à fabriquer, améliorer ou réparer par soi-même des objets en tout genre. Cette tendance du fait-maison n’est pas récente, mais elle a pris ces dernières années une ampleur importante. Ateliers, repair cafés et coaching bricolage, le Do-It-Yourself se décline toutes ses formes.

    Les " repair cafés " : la base du DIY

    Plusieurs repair cafés ont déjà ouvert leurs portes en Belgique. Dans la même veine que les ateliers de Do-It-Yourself, ces espaces de rencontre rassemblent aussi bien des bricolos confirmés que des personnes inexpérimentées qui souhaitent remettre en état leurs objets personnels. Il est possible d’y faire réparer un appareil défectueux, une chaise cassée ou même un vêtement troué. Des outils et matériels de bricolage sont mis à disposition des visiteurs et des bénévoles sont présents pour prêter main forte si nécessaire. Et à la différence des ateliers payants, l’accès des repair cafés est libre et gratuit. Pour ceux dont la fibre bricoleuse est moins développée, pas de problème. Les repair cafés ne sont pas exclusivement réservés à la réparation. Il est possible d’y boire un café, d’y lire son journal et d’y faire des rencontres enrichissantes. Afin de découvrir où se situe le repair café le plus proche de chez vous, rendez-vous sur le site : www.repaircafe.be

    Des ateliers pour tous les goûts

    Organisés par des animateurs professionnels ou amateurs, les ateliers dédiés au Do-It-Yourself rencontrent un vif succès auprès du public. Suivant des thématiques prédéfinies, ces séances collectives permettent aux personnes qui y prennent part de créer leurs propres accessoires, objets décoratifs et meubles à partir de matériaux neufs ou de récup’. Ces ateliers sont l’occasion pour les participants de faire fonctionner leur imagination, d’exprimer leur potentiel créatif et de prendre conscience du processus de création qui se cache derrière chaque objet. En résulte des pièces originales et personnalisées. Preuves que quiconque le souhaite est parfaitement capable de réaliser des travaux manuels lui-même.

    Pour les moins inventifs, ce ne sont pas les sources d’inspiration qui manquent. Les sites web consacrés au Do-It-Yourself se multiplient sur la toile. Les internautes y publient régulièrement les photos et vidéos de leurs dernières créations et n’hésitent pas à partager leurs conseils.

    Le coaching par des pros du bricolage

    Remplacer un interrupteur, appliquer une couche de plâtre ou restaurer un meuble ancien peut se révéler plus compliqué qu’on le pense quand on manque d’expérience en travaux manuels. C’est pourquoi des bricoleurs certifiés proposent leurs services en tant que coachs en bricolage. Ces pro de la visseuse assistent les particuliers qui doivent réaliser de petits travaux à domicile et leur filent un coup de main en cas de besoin.

    Depuis trois ans, Michel Mauxhin fait du coaching bricolage. Ce qui a motivé cet ancien électricien à se lancer dans cette activité professionnelle c’est l’envie de partager et perpétuer son savoir. " Bien souvent, je remarque ce qui retient les gens d’effectuer des travaux manuels eux-mêmes, c’est leur manque de connaissance en bricolage. Et comme on dit : quelqu’un qui ne sait pas, n’ose pas.

    M. Mauxhin accompagne et conseille ses clients dans la réalisation de leurs travaux. Son objectif est qu’ils soient capables de se débrouiller seuls. " Je ne suis pas là pour faire le travail à leur place. Cependant, il m’arrive d’intervenir pour montrer à mes clients comment ils doivent s’y prendre et comment ils doivent tenir leurs outils pour travailler efficacement. Son rôle consiste à rassurer et encourager les gens à aller au-delà des limites qu’ils se sont eux-mêmes fixées et de prouver que le bricolage est accessible à tous. " Je remarque que de plus en plus de femmes se mettent au travaux manuels. D’ailleurs, la majorité des personnes qui font appel à mes services sont des femmes. Je pense que les hommes préfèrent se débrouiller seuls parce qu’ils n’aiment pas devoir faire appel à quelqu’un pour leur apprendre à bricoler."

    Apprendre à brasser la bière, c’est possible !

    Les ateliers de bricolage encore plus ciblés se développent progressivement. Par exemple, ceux réservés uniquement aux femmes, dont le but est d’apprendre aux femmes à remplacer une chasse d’eau, détecter une panne dans un circuit électrique, raboter une porte en bois, etc. Le tout dans une ambiance détendue et bon enfant. Suivant ce principe, Les Ateliers Lady organisent, en parallèle de leurs cours pratiques, des apéros brico à domicile. Ces apéros originaux offrent l’opportunité aux femmes de se réunir entre copines autour d’un verre tout en recevant des cour d’initiation au bricolage.

    Dans un tout autre genre, les ateliers J’irai Brasser Chez Vous proposent aux hommes ainsi qu’aux femmes, d’apprendre à brasser de la bière. L’animateur de ces ateliers JBCV, Antoine Lavis, enseigne la théorie et la pratique du brassage à domicile. Ce passionné de bière se charge d’apporter le matériel et la matière nécessaire à la fabrication du breuvage. Au bout d’une ou deux semaines, quand la fermation est terminée, Antoine revient chez ses clients pour l’embouteillage. Et lorsque cette dernière étape est finalisée, la dégustation de la bière faite maison peut commencer !

    Aux frontières du DIY: les biotechnologies faites maison

    Jonathan, lui, pousse le concept du do-it-yourself dans ses derniers retranchements. Docteur en biologie, son ambition est de renouer avec sa passion, la recherche, mais aussi mettre la recherche à la portée de tous ! A l’instar des Do It Yourself Bio nés aux USA, il lance un labo ouvert à tous avec pour objectif de travailler au bien commun. Il en est convaincu : mettre la créativité au pouvoir, chercher en toute liberté peut mener à des résultats bien plus rapides que dans le circuit académique… Retrouvez ci-dessous le portrait que nous lui avions consacré dans notre émission dédiée à l'innovation au service de la transition.

    Bricolage, déco, alimentation, biotechnologies… les variantes du Do It Yourself sont illimitées. L’enthousiasme qu'il suscite démontre que de nombreuses personnes ressentent une réelle envie de créer, rénover et fabriquer elles-mêmes. Mais au-delà de cette volonté de travailler de leurs propres mains, elles désirent faire du moment bricolage, un moment de partage.

    - Le Do-It-Yourself Bio en Belgique http://www.diybio.be

    - Les Ateliers Lady : http://www.ladydiy.be

    - Les ateliers J'irai Brasser Chez Vous : http://jiraibrasserchezvous.com

    - Michel Mauxhin : http://coach-bricolage.onlc.be/0-Accueil.html

    Jonathan, biohackeur collaboratif

    Jonathan est docteur en biologie. Son ambition, renouer avec sa passion, la recherche, mais aussi mettre la recherche à la portée de tous ! A l’instar des Do It Yourself Bio nés aux USA, il lance un labo ouvert à tous avec pour objectif de travailler au bien commun. Il en est convaincu : mettre la créativité au pouvoir, chercher en toute liberté peut mener à des résultats bien plus rapides que dans le circuit académique…

  • Jonathan, biohackeur collaboratif

    • Cliquez pour visionner

      Jonathan, biohackeur collaboratif

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles