RTBF .be

Un été avec Joëlle Scoriels ! - RTBF 69 minutes sans chichis

69 minutes sans chichis

  • La Deux
69 minutes sans chichis

Un été avec Joëlle Scoriels !

  • Alors cet été, vous avez prévu quoi ? En manque d’idée ? Suivez les bons plans de Joëlle Scoriels mais aussi ses projets pour un été parfait !

    Destinations de rêve, adresses favorites, activités fétiches… Joëlle nous dévoile tous ses coups de cœur dans un tête-à-tête exclusif pour 69 minutes sans chichis.

    Quand Joëlle s’évade, c’est pour aller où ?

    Italie - Pouilles

    Italie - Pouilles - Joëlle Scoriels

    Italie - Pouilles

    Italie - Pouilles - Joëlle Scoriels

    J’ai pu passer quelques jours dans les Pouilles il y a peu : fortement top ! Les villes de pierre blanche, les " trulli " (étonnant habitat traditionnel), la côte adriatique somptueusement découpée, les " taralli ", et tous les mets à des prix formidablement abordables, c’est assez génial !

    Quant aux voyages les plus " intenses " que j’ai vécus, ce fut en tant que " marraine " d’Action Damien ou de SOS Faim : j’ai séjourné brièvement en Inde, à Kinshasa et dans la brousse sénégalaise, pour rendre visite à des malades de la lèpre et de la tuberculose, ou pour témoigner de la précarité dans laquelle vivent les paysans africains. Ça, c’est une expérience vraiment hors normes…

    Sinon, en tant que vacancière, j’ourdis un beau séjour en Thaïlande d’ici deux ou trois ans, quand Estelle sera assez grande pour en profiter… Je voudrais aussi voir San Francisco, Chicago, la Nouvelle-Zélande et une plaine mongole

    Kinshasa - Indes

    Kinshasa - Indes - Joëlles Scoriels

    Et qu’as-tu prévu pour les beaux jours à venir ?

    Je suis de ceux qui trouvent que, s’il fait beau, avec des enfants, la mer du nord est une très chouette invention ! J’y cours au moindre rayon de soleil et les plaisirs tout simples qui s’y pratiquent (le combo promenade à vélo + château de sable + cuistax + gaufre à la chantilly) me satisfont entièrement.

    Joëlle Scoriels et ses deux enfants, Sacha et Estelle, à la mer du nord. - Joëlle Scoriels

    Cet été, je ne voyagerai pas plus loin, mon " budget vacances " est épuisé depuis un séjour ensoleillé que j’ai fait à Noël.

    Le reste du temps, j’emmène les enfants au Bois de la Cambre ou au Parc George Henri, au domaine provincial de Huizingen ou à Walibi… Je leur ai aussi promis d’aller voir Bruges : nous ferons donc partie des milliards de touristes qui infestent la jolie cité au grand dam de ses habitants

    Les enfants de Joëlle Scoriels, Sacha et Estelle - Joëlle Scoriels

    On aimerait connaître les bonnes adresses de Joëlle Scoriels, tu nous les dévoiles ?

    Je ne veux pas avoir l’air de casser la folle ambiance, mais ma vie de maman-ne-sortant-pas-beaucoup ne me permet pas de tester les lieux branchés qu’on s’arrache, donc voici quelques adresses bien connues des Bruxellois, mais tout à fait délicieuses.

    • Le Passatempo (rue de Namur) : un italien " simple et de bon goût ", où les pâtes aux truffes sont vraiment très excellentes, et où j’avais dégusté un Primitivo exquis.
    • Le Vieux Saint-Martin (au Sablon) : parce que je suis une fondue de steak tartare, et que si je vais au restaurant je préfère manger quelque chose d’irréprochable, et que celui-ci est absolument parfait, jusque dans ses accompagnements (frites et mayonnaise maison).
    • Pour la 3e suggestion, je quitte Bruxelles : je recommande une brasserie très élégante dans le " nouveau " Durbuy de Marc Coucke ! Le très réputé Sanglier des Ardennes " abrite depuis quelques années la " Bru’sserie " (subtile allusion au chef Wout Bru), où l’on mange des tapas gastronomiques. C’est sophistiqué mais pas trop, et vraiment tout à fait savoureux.

    S’il est question de passer une soirée plus festive que recommanderais-tu ?

    D’acheter une viande formidable chez Les Garçons Bouchers " (à Uccle) et de rentrer la déguster chez soi, merveilleusement grillée et accompagnée d’un très chouette bordeaux !

    Aïe, zut, je suis de nouveau repérée, je ne suis pas très ferrée en matière de lieux festifs. Ce que je peux dire, c’est qu’avec des amis, on se retrouve volontiers, pour des apéros qui s’éternisent, aux Écuries van de tram " (Schaerbeek) ou au Tennis-Club du Bois de la Cambre, où les enfants peuvent s’égailler en toute sécurité pendant que les vieux comme moi échangent des propos érudits et brillants (ou pas).

    On sait que tu aimes beaucoup lire alors quel est ton top 3 ?

    Je viens de lire un petit livre ultra gracieux, " Ma reine ", le premier roman de Jean-Baptiste Andréa (2017). L’histoire d’un garçon de 12 ans qui est " différent " des autres et qui fuit la station service de ses parents, au fond de la province française. Dans sa fugue, il rencontre une jeune fille qui le fascine et le vassalise doucement, jusqu’au dénouement-dégringolade… C’est terriblement bien fait, touchant et poétique !

    Sinon, en ce moment, je suis dans deux bouquins : " Fairyland " de Alysia Abbott, paru en 2015 : la chronique des jeunes années de l’auteure, dans le San Francisco des années 80, où son père, gay, militant, maladroit sentimental, et surtout poète, s’installe avec elle après le décès tragique de la maman.

    Et je viens de commencer, sur le conseil de Sébastien Ministru, " Le Schmock " de Franz-Olivier Giesbert, un roman ironique et fantasque qui tourne autour de la personnalité d’Hitler, lequel serait apparu, aux yeux de certains de ses contemporains, comme un fieffé imbécile, et c’est ce qui aurait permis son ascension dramatique, parce qu’on n’aurait pas pu parier que ce " schmock " (terme yiddish pour dire " con ") puisse se montrer dangereux

    Et pour les films ?

    Aïe, je ne vais presque plus au cinéma, si ce n’est avec mes enfants ! Donc je peux recommander " Détective Pikachu " que j’ai vu avec eux… ;-) (et qui est un petit film parfaitement acceptable !)

    Comme la plupart des personnes contaminées par la modernité, je regarde davantage de séries. La dernière qui m’a vraiment, vraiment beaucoup plu, c’est After Life ", sur Netflix, créée et interprétée par l’excellentissime Ricky Gervais : il incarne, dans une infime ville côtière anglaise, un homme dont la femme vient de mourir d’un cancer, et qui estime que plus rien n’a d’intérêt, de sorte qu’il se transforme en une coulée d’ironie assassine pour son entourage, lequel est composé de figures qui flirtent avec le grotesque… c’est un régal absolu !

    J’avais aussi beaucoup aimé Sex Education " : malgré son titre racoleur, cette série, très soignée dans son esthétique et ses dialogues, et qui accompagne un ado atypique dans ses premières émotions amoureuses, est une source de joie !

    As-tu des projets particuliers cet été, des infos inédites à nous révéler ?

    On travaille sur 69 jusqu’à la mi-juillet, puis j’ai l’intention de dessiner le plus possible (entre deux escapades à la mer)…

    J’ai recommencé à faire des dessins il y a presque un an, et je devrais avoir bientôt la chance de participer à une belle expo, je vous en parlerai dès que j’ai les détails ! Donc il est grand temps que je bosse…

    L'un des derniers dessins de Joëlle Scoriels - Joëlle Scoriels

    Impatients d’en savoir plus ? Nous aussi ! En attendant, si vous ne l’aviez pas encore vu, découvrez la toute première expo de Joëlle à l’Hostellerie Lafarques à PepinsterNous étions allés sur les lieux pour vous montrer à quel point elle est douée. Le résultat est époustouflant !

    • Cliquez pour visionner

    • Cliquez pour visionner