RTBF .be

Philippe Lambillon, profession : bourlingueur ! - RTBF 69 minutes sans chichis

69 minutes sans chichis

  • La Deux
69 minutes sans chichis

Philippe Lambillon, profession : bourlingueur !

  • Ce jeudi 17 mai, le plateau de 69 minutes sans chichis se transforme en jungle truffée d’accessoires exotiques… Joëlle reçoit le célèbre bourlingueur Philippe Lambillon !

    Si l’aventurier à l’indévissable chapeau passe son temps aux quatre coins du monde, on sait moins qu’il est né chez nous, à Namur, en 1952. Ses parents sont grossistes en fruits et légumes, et tout naturellement, le petit Philippe passe en son enfance entre les cageots de bananes et autres spécialités exotiques, encore rares à l’époque. C’est d’ailleurs dans un de ces cageots qu’il découvre sa première tarentule morte, et même une charmante tortue, vivante celle-là, qui deviendra sa mascotte pendant longtemps.

    Est-ce cela qui lui a donné le goût de l’extrême ? Quoi qu’il en soit, tout petit, Philippe passe des heures à la bibliothèque à dévorer des livres d’aventures. Tous les dimanches, il campe aussi au cinéma pour ne louper aucun film susceptible d’alimenter son riche imaginaire. Rien d’étonnant qu’à 16 ans, son sac sur le dos, il parte à la découverte du monde en stop, avec comme première destination l’Afrique du Nord.

    Passions parallèles

    Philippe Lambillon

    Philippe Lambillon - MLEROY

    A côté des voyages, Philippe se prend d’amour pour la photo – il a 12 ans quand il commence à jouer avec l’appareil de son grand-père – et la musique. Il participe à divers radio-crochets et parvient à faire la première partie de la tournée d’Ann Christy qui avait représenté la Belgique en 1975 à l’Eurovision.

    Mais la passion du voyage le tenaille. Dès 1973, il ramène de ses aventures dans les régions les plus reculées des reportages photo qu’il vend à la presse écrite. Il sera également correspondant pour divers journaux et magazines européens. Durant 5 ans, il sillonne alors la planète à la recherche des derniers peuples autochtones et filme leur quotidien avec l’aide de sa femme, Michèle, qui s’improvise preneuse de son pour l’occasion. Ses documentaires lui valent d’être repéré par Jean Thévenot, alors présentateur de l’émission de la rtbf Les Sentiers du monde. D'abord invité des Sentiers, Philippe deviendra présentateur de l’émission dès 1985, au décès de Jean Thévenot. En 1990, il propose un nouveau concept qui fera fureur : Les Carnets du Bourlingueur qu’il produit et scénarise. Il y incarne une sorte d’Indiana Jones toujours prêt à dégainer conseils et astuces pour se sortir des situations les plus improbables quand on voyage roots... Après 28 ans de bons et loyaux services, l’émission, qui a été traduite dans plusieurs langues et diffusée dans plus de 100 pays, reste l’un des programmes de voyage les plus suivis en Belgique !

    Pour tout savoir sur les coulisses du Bourlingueur et partir en vacances avec un paquet d’astuces pour survivre dans le désert aride, ne manquez pas 69 minutes sans chichis, ce jeudi 17 mai, 20h30 !

    À lire aussi

    Voir