"Un peu neuneu" Riad Sattouf explique sa découverte de l’acteur Vincent Lacoste

C’est avec son film "Les beaux gosses" que Riad Sattouf a fait jouer pour la première fois Vincent Lacoste dans un film. Depuis, le jeune acteur de 28 ans a plus d’une trentaine de longs-métrages à son actif.

C’est dans sa nouvelle BD "Le jeune acteur" que Riad Sattouf raconte le début de carrière du comédien. Il explique cette nouvelle œuvre ce lundi 15 novembre 2021 à Philippe Vandel dans "Culture Médias".

Le réalisateur parle des débuts de carrière du jeune acteur et il n’est pas tendre avec lui mais toujours sous la touche d’humour décalé qui lui est propre.

C’est bien le réalisateur Riad Sattouf qui a repéré l’acteur en 2009, lorsqu’il le choisit pour incarner le personnage d’Hervé, le héros de son premier long-métrage Les beaux gosses ". Le comédien a tourné dans 37 films depuis et a donné la réplique à des stars du cinéma tels que Reda Kateb ou encore Gérard Depardieu. Riad Sattouf explique :

"Avant de parler de lui en tant que tel ou de parler d’un film, le but de ce livre était de raconter comment un ado complètement normal, invisible et franchement pas bon acteur, débute dans ce métier. Vincent Lacoste n’avait jamais rêvé d’être acteur […] Je l’ai choisi parce que je n’arrivais pas à trouver de comédien pour jouer dans mon premier film. Je ne voulais pas de gens trop beaux. Les gens qui jouent les ados aujourd’hui ont toujours des mannequins de 26 ans auxquels on met un appareil dentaire."

Le réalisateur explique cela en exprimant son envie de mettre en scène des acteurs qui ressemblent réellement aux ados en général, mais aussi à l’image qu’il avait de lui à 14 ans. "C’est-à-dire assez moche, et même extrêmement moche, avec des boutons, etc.", ajoute-t-il.

"Donc on a fait un casting sauvage : on allait dans des endroits où il y avait des jeunes, et on leur donnait des papiers en leur disant "Tu as une tête marrante, veux-tu jouer dans un film ? Rappelle-nous". Et c’est comme ça qu’on avait découvert ce jeune ado de 14 ans qui était complètement désarticulé et un peu neuneu."

C’est donc suite au début du jeune homme dans le monde du cinéma que le réalisateur a décidé de créer une bande dessinée.

"J’ai gardé beaucoup de souvenirs de son parcours. Et on est resté amis. Donc au bout d’un moment, quand il me raconte la quatrième fois qu’il tourne avec Gérard Depardieu, je me dis qu’il est quand même devenu un acteur français", précise-t-il. "Ses anecdotes sont trop marrantes de splendeurs et misères de la vie d’acteur : les gens qui le confondent avec Kev Adams, des trucs tragicomiques, aussi. C’est livré sans langue de bois, et pensé pour les gens qui ne me connaissent pas et qui ne le connaissent pas non plus."

Si vous souhaitez découvrir le fabuleux jeu d’acteur de ce jeune comédien dont les débuts font encore rire aujourd’hui l’homme qui l’a repéré, rencontrez-le dans le film "Plaire, aimer et courir vite" le jeudi 25 novembre à 20h30 sur La Trois.


A voir également :

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK