"Rebecca" : un thriller porté par Anne Marivin et Benjamin Biolay

Dans la série "Rebecca", Anne Marvin et Benjamin Biolay se livrent à un duel acharné tandis qu'un tueur en série mobilise les forces de police. Un thriller en huit épisodes, adapté de la série britannique "Marcella", à découvrir dès le mardi 9 novembre à 20h35 sur La Une.

Six ans après avoir abandonné la traque d’un tueur en série et quitté la police, Rebecca (Anne Marivin) décide de reprendre du service. Elle est rapidement intégrée à une enquête sur une nouvelle série de meurtres. Persuadée que le tueur est celui qu’elle n’avait pas pu arrêter six ans auparavant, Rebecca le poursuit avec acharnement, mais des pertes de mémoire perturbent son travail. Lorsqu’une des victimes s’avère être la maîtresse de son mari (Benjamin Biolay), elle se retrouve directement impliquée. Une question se pose alors : comment enquêter quand on se pense soi-même coupable ? Rebecca va devoir reconstruire morceau par morceau son passé pour découvrir l’événement terrifiant qui a déclenché sa névrose et l’a peut-être conduite à tuer…

2 images
Anne Marivin dans "Rebecca". © 2020/TF1

Un remake d'une série britannique

À l'origine de Rebecca, il y a Marcella. Série britannique créée par le scénariste suédois Hans Rosenfeldt, Marcella se déroule à Londres et raconte l'histoire d'une ancienne enquêtrice qui décide de réintégrer la police après que son mari la quitte. Elle doit alors reprendre une enquête sur une série de meurtres non résolus. En parallèle, elle découvre que son époux a une liaison avec une riche héritière. Marcella souffre de troubles mentaux et de pertes de mémoire que son mari utilise pour obtenir la garde exclusive de leurs enfants. Succès international grâce à sa diffusion sur Netflix, Marcella a remporté l'International Emmy Awards de la Meilleure actrice pour Anna Friel en 2017.

Adapter cette fiction était un vrai challenge pour Didier Le Pêcheur. Le scénariste et réalisateur français a d'abord été attiré par les black out du personnage principal, comme il nous l'expliquait en septembre dernier au festival Séries Mania : "Ce qui m'a attiré, en tant que réal et en tant que scénariste, ce sont les black out. C'était excitant de mettre le téléspectateur dans la même position que l'héroïne. C'est-à-dire que chaque fois qu'elle fait un black out, elle ne sait pas ce qui s'est passé, mais le spectateur non plus. Et c'est quelque chose que la série originale n'explorait pas à fond".

Pour se démarquer de Marcella, Rebecca explore également davantage les rapports entre l'héroïne et son mari, et celui avec ses enfants. "Le personnage du mari est très anecdotique dans la série originale. Pour une chaîne comme TF1 (la chaîne d'origine, NDLR.), c'était très important d'explorer cette relation. Ça a donc été un vrai challenge puisque à côté de la trame de base que l'on devait suivre, tout le reste était à changer". Sombre et intense, Rebecca est aussi l'occasion de découvrir Anne Marivin et Benjamin Biolay sous un autre jour… Elle loin des comédies, et lui loin de la scène.

Rebecca, dès le mardi 9 novembre à 20h35 sur La Une.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK