Qui est Romane Jolly, la jeune héroïne de "Fugueuse" ?

Elle commence sa carrière en force avec la série Fugueuse, aux cotés de Michaël Youn et Sylvie Testud. Encore inconnue du grand public, Romane Jully y livre une prestation remarquable.

"C’est incroyable de me former sur le tas avec des gens comme ça, c’est un cadeau", nous confie la jeune actrice lors du Festival de la Fiction de La Rochelle. Elle y était présente pour présenter non pas une, mais bien deux séries : Fugueuse dont elle est la tête d’affiche et Mon Ange où elle donne la réplique à Muriel Robin. Un début de carrière fort pour une actrice qui se rêvait au départ réalisatrice et scénariste. "Avant Fugueuse, je ne savais pas exactement ce que je voulais faire. À la base, j’ai fait une école de cinéma pour être derrière la caméra. Jamais je n'avais imaginé être comédienne et encore moins mannequin (elle vient de rejoindre la prestigieuse agence NEXT, NDLR.)".

>> Regardez les deux premiers épisodes de Fugueuse sur Auvio.

Après avoir suivi le Cours Florent pendant son adolescence, c’est en effet au Conservatoire Libre du Cinéma Français que la jeune femme obtient une licence en "Assistant-Réalisateur". En parallèle, Romane Jolly se forme néanmoins au jeu au sein de l’Atelier Juliette Moltes, et en 2020, elle fait ses premiers pas d’actrice dans le court-métrage Jusqu’ici tout va bien de Lylo Jacquemin. 

Une série choc

3 images
Romane JOLLY et Willy CARTIER. © 2020/GILLES GUSTINE / VEMA PRODUCTION / TF1

Arrive ensuite Fugueuse, l’adaptation de la série québécoise éponyme qui raconte la prostitution d’une mineure, Fanny, par son petit-ami. Au Canada, le feuilleton est un succès et comptabilise deux saisons de dix épisodes chacune. Lorsque le pays apprend le rachat des droits par TF1, une question se pose d’emblée : les Français trouveront-ils leur Fanny, soit l'équivalent de la québécoise Ludivine Reding ? Avec Romane, dénichée par le réalisateur Jérôme Cornuau, la réponse est oui. Un soulagement pour l’équipe française de Fugueuse, mais aussi pour Romane pour qui la série est arrivée "à un moment inespéré", comme elle le livre dans un post Instagram. Elle nous explique timidement : "Il y a des moments dans la vie où c’est parfois un peu compliqué, on est déboussolé, on se cherche... Jérôme est arrivé à un moment où il fallait qu’il se passe quelque chose pour moi ; c’est un ange qui est tombé du ciel". 

"Elle est surprenante"

3 images
Romane Jolly dans "Fugueuse". © 2020/GILLES GUSTINE / VEMA PRODUCTION / TF1

Propulsée dans un rôle difficile qui exige notamment des scènes de violence et de nu, Romane explique avoir été très bien entourée et avoir pu bénéficié des conseils de ceux qui interprètent ses parents dans la série, Michaël Youn et Sylvie Testud. "Elle est surprenante. Dans cette série, elle a été capable d’être infantile comme très mature. Ce qui est beau à voir, c’est qu’elle n’a pas de projet avant de jouer. Elle joue, c’est tout", livre notamment cette dernière à nos collègues de La Dernière Heure.

En plus de ce premier rôle fort que lui offre Fugueuse, Romane Jolly a également été attirée par la thématique abordée par la série : "En France, il y a entre 7.000 et 10.000 mineurs qui se livrent à la prostitution, c’est colossal. Mettre en lumière ce propos m’a d’emblée plu", confie la jeune comédienne que l’on retrouvera aussi dans Mon Ange. Cette série dramatique primée au Festival de la Fiction de La Rochelle (Meilleure série 52 minutes) est portée par Muriel Robin dans le rôle de Suzanne, une mère qui recherche sa fille (Romane Jolly), disparue il y a huit ans. "Encore une fois, je joue un personnage qui n’est ni comique, ni léger… désolée, s’excuse en riant l’actrice. Mais d’un autre coté, on peut dire que je suis dans une certaine continuité".

Fugueuse, épisodes 3 et 4 le dimanche 26 septembre à 20h50 sur La Une et Auvio. Disponible en replay pendant 15 jours sur Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK