QR Le débat suite à la série documentaire " Innommable ": des témoignages bouleversants

La série documentaire "Innommable" , sur l’affaire Dutroux, dont la première partie a été diffusée le mercredi 20 octobre constitue un travail de mémoire unique de la part de la RTBF et de la VRT, dans une forme narrative audacieuse.  En effet, elle a été réalisé sous forme de 4 épisodes, regroupant principalement des archives de la télévision de service public de l’époque, afin de donner un regard immersif au téléspectateur d’aujourd’hui.

La diffusion a été suivie d’un QR Le débat spécial qui a donné la parole aux citoyens et protagonistes de l’époque.

Le débat

Afin de réagir mais aussi de comprendre cette série documentaire bouleversante, nous avons retrouvé lors d’un débat, non seulement des témoignages de citoyen nous expliquant comment ils ont vécu ce drame jusqu’à aujourd’hui, mais également Jean-Denis Lejeune, le père de Julie, Paul Marchal, le père d’An, Michel Bourlet, l’ex-procureur de Neufchâteau qui officiait à l’époque de l’affaire Dutroux, mais également Olivier Luminet, professeur en psychologie à l’UCL.

2 images
© Tous droits réservés

Des témoignages poignants

Michel Bourlet parlera de ce documentaire de la RTBF et la VRT, exceptionnellement associées, pour réussir à réunir des milliers d’heures d’archives, traitées par Sylvie Chevalier et Malika Attar durant un an sur le sujet :

C’est un très bel hommage aux parents. Le combat des parents, je l’ai vécu en tant que père de famille, comme chacun d’entre nous. J’ai 3 filles, l’une est née en même temps que Laeticia, une autre à l’âge de sabine et la dernière à l’âge qu’auraient eu Julie et Melissa… Donc l’angoisse des parents, nous l’avons aussi ressentie.

Pour Olivier Luminet, on ressent, au travers de ce reportage, toute la durée des événements. Mais pas seulement, il parle également de la proximité de la population avec les parents : "même les jeunes qui n’ont pas vécu cela, pour eux, ce sera un événement dont ils parleront à leurs enfants, cette affaire va marquer au moins encore une ou deux générations. Il explique cela en disant : "ça a eu une résonance dans notre société, l’ensemble du peuple a été touché. Et ça a été un basculement qui a même changé nos habitudes."

D’ailleurs, cela se constate fortement dans les témoignages, ils prouvent qu’il y a effectivement eu un "avant" et un "après" l’affaire Dutroux. Comme en témoigne un jeune homme lors des micros-trottoirs, il explique qu’il y avait beaucoup de prévention de la part des parents, avec des consignes plus strictes qu’avant concernant le fait d’être dehors, d’être seul ou encore le rapport aux inconnus.

Les adultes de l’époque ont changé également leur comportement explique l’un des intervenants : "On ne pouvait plus dire bonjour à quelqu’un en rue, surtout si c’était un enfant, parce que sinon on était directement suspect. Ça a été même trop loin concernant la méfiance entre les citoyens."

L’impact sur notre société

Avec ce documentaire, on constate également qu’il y a eu progressivement une prise de conscience concernant la pédophilie. A l’époque, les gens n’avaient pas conscience de ce que c’était. Nous étions aux antipodes de réaliser la gravité de certains crimes. Pourtant, après ces événements tragiques, une peur s’est installée dans notre société. Cette peur a eu un impact et elle est toujours présente aujourd’hui.

Paul Marchal dira d’ailleurs :

Il y a eu un avant et un après l’affaire Dutroux, parce qu’avant, on n’était pas toujours conscient qu’il pouvait se passer quelque chose de grave. À l’époque on a été à la police, et après on a commencé à penser à toutes les choses qui pouvaient s’être passées. Avant cela, on ne pensait pas à tout ce qui pouvait arriver.

Pour Jean-Denis Lejeune, le système judiciaire n’est pas fait pour rassurer la population. Il explique sa pensée :

"Les peines contre les violeurs, les abuseurs d’enfants et tueur ne sont pas suffisantes, ils sont relâchés relativement vite donc comment voulez-vous vous sentir en sécurité. Cela ne fait qu’accentuer cette peur. Ce qui nous est arrivé, ça n’arrive pas qu’aux autres"

Regarder l’intégralité de ce QR Le débat spécial sur Auvio.

Regardez également les deux premiers épisodes du documentaire "Innommable" sur Auvio.

Retrouvez la suite de ce documentaire dans deux épisodes consécutifs diffusés ce mercredi 27 octobre sur La Une dans #Investigation à 20h20 suivit d’un second débat à 22h10.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK