Michel Piccoli : " Les Choses de la vie ", le rôle qui a marqué sa carrière…

Michel Piccoli : « Les Choses de la vie », le rôle qui a marqué sa carrière…
2 images
Michel Piccoli : « Les Choses de la vie », le rôle qui a marqué sa carrière… - © AFP

Michel Piccoli s’est éteint à l’âge de 94 ans et laisse derrière lui une carrière de plus de 150 films et 60 ans de rôles mémorables.

Ce comédien essentiel, engagé, " passionnément de gauche ", osait des choix de personnages parfois ambigus et peu populaires. Ses origines italiennes l’ont aussi amené à tourner avec des réalisateurs comme Marco Ferreri dans " La Grande bouffe ", ou Nanni Moretti dans son avant-dernier film, " Habemus papam " en 2011.

A lire aussi : Hommage à Michel Piccoli ce jeudi 21 mai sur La Trois

Michel Piccoli a connu les années dorées du cinéma d’auteur français en tournant avec Claude Chabrol ou encore Jean-Luc Godart dans " Le Mépris " aux côtés Brigitte Bardot.

Mais sa carrière est aussi indissociable des films de Luis Bunuel et surtout, de Claude Sautet avec " Max et les ferrailleurs ", " Vincent, François, Paul… et les autres " et " Les choses de la vie ".

 

5 raisons de (re) voir " Les choses de la vie ", ce jeudi soir à 21h10 sur la Trois.

 

1° Pour le scénario

Une voiture roulant à une vitesse excessive, fait plusieurs tonneaux et éjecte son occupant. Mortellement blessé, Pierre (Michel Piccoli), architecte de 40 ans, revoit sa vie en accéléré. Il réalise alors l’importance de ces multitudes de petites choses de l’existence, ces joies et ces peines qui constituent les bonheurs d’une vie…

 

2° Pour le génie de Claude Sautet

Les choses de la vie est l’adaptation d’un roman de Paul Guimard. En 1970, Claude Sautet a déjà 46 ans et son dernier long-métrage (" L’arme à gauche ") est un échec.

 

Sautet décide alors de se remettre en question et avec l’aide de Jean-Loup Dabadie, ils réussissent le challenge de faire vivre cette histoire d’accident de la route.

 

Et ce 4e long-métrage sera un succès. Le cinéaste qui aime les choses simples, nous offre un film qui s’attarde sur les émotions, les instants du quotidien et les non-dits qui peuvent détruire une relation.

3° Pour Romy Schneider

Dans ce film, Romy Schneider est très clairement la muse de Claude Sautet. Comme on le faisait à l’âge d’or des studios américains, Sautet va sublimer sa star du début à la fin du film avec des plans léchés, une image parfaite…

 

Dans ce film, Romy Schneider est mémorable. Et son duo avec Michel Piccoli l’est tout autant. Les deux acteurs avaient construit une relation à part qu’ils ont pu explorer aussi dans d’autres films (Mado, La Voleuse, Le Trio infernal, La Passante du Sans-Souci…)

4° Pour la bande originale de Philippe Sarde

Les choses de la vie marque les débuts de la collaboration de Claude Sautet avec le compositeur Philippe Sarde. Le musicien écrit pour le film " La chanson d’Hélène ", en référence au personnage de Romy Schneider.

 

Philippe Sarde, comme Michel Piccoli a collaboré avec les plus grands réalisateurs… Il a composé entre autres pour Costa-Gavras (Music Box), Jean-Jacques Anneau (La Guerre du Feu) ou encore Bertrand Tavernier (Coup de torchon). Rien que ça !

5° Pour le jeu exceptionnel de Michel Piccoli

 

Face à Romy Schneider (qui joue sa maîtresse), on découvre un Michel Piccoli plus bouleversant que jamais. Il parle d’amour avec une sincérité qu’on ne lui connaissait pas encore, en montrant qu’un homme peut aussi être fragile.

 

Avec cette incapacité à s’exprimer, grâce à son monologue intérieur qui se substitue aux silences. Piccoli ressasse, fantasme, prend conscience de la futilité de ses questionnements, pendant que la vie, elle, suit son cours.

 

Dans ce film, Piccoli va devenir une sorte de phénomène de société à lui tout seul. Avec Sautet, ils racontent leur époque, de manière naturelle et attachante.

Alors, envie de revoir ce classique de Michel Piccoli ? Rendez-vous jeudi 21 mai à 21h10 sur la Trois !