Marina Foïs, la romancière qui encadre des jeunes en insertion dans "L’atelier"

Marina Fois incarne une romancière populaire qui décide d’encadrer un atelier d’écriture où des jeunes en insertions doivent écrire un roman policier. Elle y fait la rencontre d’Antoine, un jeune homme qui se cherche et avec qui elle va entretenir un rapport empreint d’attraction-répulsion. C’est à découvrir dans L’Atelier ce jeudi 25 mars sur La Trois et ensuite sur Auvio jusqu'au 24 avril !

L’atelier raconte l’histoire d’un atelier d’écriture à La Ciotat, ville navale non loin de Marseille, dans lequel sept jeunes entre 18 et 25 ans en insertion sont conviés à écrire ensemble un roman policier. Le maître d’atelier est Olivia (incarnée par Marina Fois, qui a donné il y a quelques jours un discours cinglant aux César 2021), une romancière connue qui les encadre et les aide à confronter leurs points de vue. Dans ce long-métrage, le réalisateur Laurent Cantet a voulu explorer des problématiques de notre société actuelle en confrontant deux univers à travers les personnages du film : celui des jeunes en insertion évoluant dans un monde violent, complexe et manquant de perspectives, face à celui d’Olivia qui est celui des adultes, qui porte un autre regard sur la réalité de la vie.

Dans le groupe des jeunes, un d’entre eux est un peu à part. Il s’agit d’Antoine, un jeune homme peu sociable et qui fait figure de "mouton noir" du groupe car commence à écrire des propos qui choquent les autres membres. Il est inquiet par la montée de l’Islam en France et s’imprègne d’une idéologie d’extrême droite. Il noue peu à peu une relation particulière avec Olivia, qui l’aide à dompter cette violence qui l’habite.

"L’atelier est un espace de réflexion et de confrontation"

Bien que les personnages soient fictifs, l’atelier est basé sur une activité réelle puisque l’idée du film date d’un reportage de 1999 diffusé à la télévision française sur lequel avait travaillé le co-scénariste de Laurent Cantet, Robin Campillo. Ce reportage portait sur un atelier d’écriture d’une dizaine de jeunes, à La Ciotat, animé par une romancière anglaise. Laurent Cantet explique que l’atelier est un espace de réflexion et de confrontation afin que les participants évoluent, et cette vision est appuyée par le personnage d’Antoine.

Afin de réaliser un film moderne inspiré de la jeunesse actuelle, l’équipe du film a réalisé un casting sauvage à la sortie des lycées et dans les salles de sport ou de théâtre, dans l’optique de recruter des jeunes n’ayant pas d’expérience préalable dans le cinéma.

2 images
Antoine, incarné par Matthieu Lucci © Diaphana Distribution

Ne manquez pas L’Atelier, disponible en replay sur Auvio jusqu'au 24 avril !

Ce programme est disponible en version sous-titrée.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK