Les confidences de Yannick Choirat sur son rôle de "Victor Hugo" !

VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT
4 images
VICTOR HUGO, ENNEMI D'ETAT - © DENIS MANIN - © Denis Manin / Quad Télévision / Point du jour / FTV

Quel challenge d'incarner une des personnalités les plus emblématiques de l'histoire française. Yannick Choirat se confie sur son rôle dans "Victor Hugo", la nouvelle série qui retrace son parcours au moment de son entrée en politique. C'est à ne pas manquer sur La Trois !

Victor Hugo, un pilier de l'histoire de France

Tout le monde connait cette voix du peuple français en attente de la démocratie annoncée après la Révolution française : "Se rapprocher du peuple, se mettre à son service, l'élever. C'est ça qui va faire de lui un républicain, il va finir par rejoindre le peuple français aux barricades", explique Sophie Hiet, scénariste, au Télégramme.

Si l'on a souvent l'image d'un vieil homme à la longue barbe, Yannick Choirat révèle "un tout autre Victor Hugo que celui qu'on connaissait".

Consacré depuis trois ans à un autre projet traitant de la création de l'Assemblée Nationale, l'acteur tenait à obtenir le rôle : "Il y avait une certaine cohérence entre mes deux projets. J'étais fort de ces trois ans de discours politique, d'échanges, de rhétorique, j'avais très envie de le faire".

Incarner Victor Hugo, une pression ?

Interpréter un personnage de cette taille, ce n'est pas rien. Pourtant, l'acteur de 44 ans a préféré laisser la pression de côté: "Je l'ai ramené à l'homme, à un être humain dans ses démons, son ambition, ses projets. Je ne voulais pas me poser la question du côté panthéonesque du personnage".

Retour aux sources

Pour s'immiscer dans un rôle d'une telle ampleur, le tout est de bien se documenter : "J'ai eu la chance d'être choisi un an avant, j'ai donc eu le temps de lire, des biographies de Jean-Marc Horasse et des essais de Jean-François Kahn notamment, c'était un véritable luxe".

"Je ne m'attendais pas à ça, j'ai appris beaucoup de choses. J'avais cette idée de l'homme de gauche, mais j'ignorais qu'il avait été monarchiste à ce point là au départ"

 

"Victor Hugo", entre histoire publique et vie privée

Réalisée par Jean-Marc Mautout ("Le Bureau des Légendes") et mise en scène par Sophe Hiet, la série "Victor Hugo" se décline sous deux axes :

"L'aspect historique mais aussi la vie intime de Victor Hugo, ce père de trois enfants, qui a déjà perdu une fille et qui compte quelques maîtresses. C'est ces allers-retours entre ses histoires personnelles et l'histoire publique qui a été le cœur de l'écriture", explique Jean-Marc Mautout. 

Une première interprétation du Père du romantisme

Si Yannick Choirat ne veut pas trop penser à la pression que son personnage lui inflige, il s'agit pourtant de la première interprétation cinématographique de Victor Hugo, excepté la célèbre comédie musicale "Les Misérables". Andrew Davis avait également révélé être sur une série de la BBC pour "rendre justice à Hugo" selon Le Télégramme.

Quoi qu'il en soit, c'est souvent la première interprétation qui reste en mémoire : "De toute façon, ça reste une interprétation de Victor Hugo, on arrivera jamais à atteindre complètement à refléter cet homme-là, c'est un ogre" se rassure-t-il. 

Une interprétation personnalisée 

Grâces à ses nombreuses lectures, Yannick Choirat a pu donner sa touche personnelle : "J'ai carrément changé le texte. J'arrivais avec des propositions, je modifiais, je rajoutais même parfois sans le prévenir. Il y avait une véritable confiance avec Jean-Marc, qui a permis beaucoup de liberté"

Ce jeudi 18 octobre, ne manquez pas les deux prochains et derniers épisodes de la série "Victor Hugo", à 21h05 sur La Trois !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK