"Le Jeune Karl Marx" : l'épopée intellectuelle passionnante du philosophe dans un biopic survolté

Comme son nom l'indique, Le Jeune Karl Marx raconte la jeunesse du célèbre penseur et théoricien socialiste. Un film original et moderne qui permet de faire le lien entre les idées de Marx et notre époque. Le Jeune Karl Marx est à découvrir le mardi 4 mai à 21h sur La Trois et sur Auvio !

Réalisé par Raoul Peck (I am not your negro), le film se déroule entre 1842 et 1948 lorsque Karl Marx avait entre 25 et 30 ans. Ce choix est justement ce qui fait l'originalité principale de l'œuvre puisqu'il fait sens contraire à l'imagerie collective du vieux sage barbu. Le réalisateur ne souhaitait pas transformer son film en une déconstruction idéologique mais raconter la transformation politique du penseur :

Je savais qu’il ne fallait pas essayer d’expliquer le grand Marx barbu, l’icône en statue de granit qui a servi de prétexte à des monstres pour commettre leurs crimes. (...) Alors j’ai choisi de parler du jeune Marx, dans cette période de sa vie où il est en train de se transformer de manière fondamentale.

En s'éloignant du biopic conventionnel, le metteur en scène choisit une approche presque documentaire, afin de faire ressentir les choses au maximum. Raoul Peck a donc fait énormément de recherches autour de la grande figure socialiste pour écrire son scénario basé uniquement sur le réel.

À lire également : "Karl Marx m'aide à trouver des réponses" Raoul Peck, 'Le jeune Karl Marx'

L'histoire du "Jeune Karl Marx"

1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s'organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage. Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand. 

Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer". Entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.

Le Jeune Karl Marx, avec August Diehl, Olivier Gourmet et Vicky Krieps, est à découvrir le mardi 4 mai à 21h en version multilingue sur La Trois. Et à revoir sur Auvio ! 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK