"Le goût des merveilles" : une comédie romantique avec Virginie Efira et Benjamin Lavernhe

Amour et douceur ce mardi soir sur La Une avec Le goût des merveilles, le sixième long-métrage d’Eric Besnard qui nous emmène en Provence. C’est là que Louise et Pierre, deux êtres résolument différents, vont se rencontrer… À découvrir ce mardi 20 juillet à 20h20 sur La Une, et en replay sur Auvio pendant 30 jours.

Au cœur de la Drôme provençale, Louise élève seule ses deux enfants après la mort de son mari, et essaie tant bien que mal de préserver l’exploitation familiale. Un soir, elle percute un inconnu avec sa voiture. L’homme, un autiste Asperger, se révèle vite différent de la plupart des gens. Sa capacité d’émerveillement pourrait bien changer la vie de Louise et de sa famille…

2 images
Benjamin Lavernhe et Léo Lorléac'h dans "Le goût des merveilles". © 2015/TF1

C’est en écoutant sa femme, une psychologue, lui parler de son travail que le réalisateur Eric Besnard a eu l’idée de raconter cette histoire. "L’autisme est un sujet que je connaissais un peu. Ma femme étant psychologue, elle a elle-même travaillé avec des enfants autistes. Elle m’a raconté des anecdotes qui ont retenu mon attention". Pour parfaire sa connaissance du sujet, le réalisateur s'est beaucoup documenté, notamment en lisant les livres de Daniel Tammet et Josef Schovanec, ainsi qu'en rencontrant la psychologue Chantal Lheureux-Davidse qui travaille auprès d'enfants autistes.

Si le personnage de Benjamin Lavernhe est autiste, ce n'est pourtant pas l'objet du film. Le goût des merveilles se plaît plutôt à nous raconter sa rencontre improbable avec Louise, et la naissance d'une relation sincère entre deux personnages écorchés par la vie. Une romance baignée par le soleil qui réconforte les cœurs lourds. Un peu de douceur, ce n'est jamais de refus.

Le goût des merveilles, mardi 20 juillet à 20h20 sur La Une. Disponible en replay sur Auvio pendant 30 jours.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK