"La vie d'Adèle" : les révélations de Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos

La vie d'Adèle : les révélations de Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos
6 images
La vie d'Adèle : les révélations de Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos - © VALERY HACHE - AFP

Couronné de succès à Cannes, encensé par la critique, "La vie d'Adèle" a aussi fait couler beaucoup d'encre suite aux révélations des deux actrices principales sur l'envers du décor. Retour sur la controverse.

Vivez le Festival de Cannes comme si vous y étiez grâce à la programmation spéciale Cannes de la RTBF ! Ce mercredi 9 mai à 22h40 découvrez le très controversé film d’Abdellatif Kechiche " La Vie d’Adèle " sur La Trois, une coproduction de la RTBF qui a remporté la Palme d’Or en 2013.

L’occasion de revenir sur les révélations des deux actrices principales, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, sur les conditions de tournage.

Des scènes intimes éprouvantes

Interrogées par le site Daily Beast en 2013, les deux protagonistes du film s’étaient confiées sans ménagement sur les conditions de tournage et notamment sur les scènes de sexes très réalistes.

Bien évidemment prévenues par le réalisateur que de telles scènes étaient prévues, elles ne s’attendaient pas à un tel manque de considération de la part de Kechiche.

"Il nous a dit qu’il ne voulait pas cacher la sexualité des personnages car c’est une part importante de chaque relation, explique Adèle. Alors il m’a demandé si j’étais prête à le faire, et j’ai dit 'Oui bien sûr !' parce que je suis jeune et nouvelle dans le milieu du cinéma. Mais une fois sur le tournage, j’ai réalisé qu’il voulait vraiment qu’on lui donne tout. La plupart des gens n'oseraient même pas demander ce qu'il a demandé. Ils seraient plus respectueux. Vous êtes normalement rassuré pendant des scènes de sexe, et elles sont chorégraphiées, ce qui désexualise l’acte" regrette-t-elle.  

On apprenait également qu’au moment de tourner ces scènes intimes, les deux actrices se connaissaient à peine : "Nous nous étions rencontrées une fois pour un essai caméra" indique Adèle.

Un malaise d’autant plus présent que cela a nécessité 10 jours de tournage : "À un moment, tu comprends que tu vas être nue tous les jours et dans différentes positions sexuelles, et c'est assez difficile" ajoute-t-elle.

Un réalisateur exigeant

Sans jamais remettre en question le talent de Kechiche ni la qualité de son film, Adèle le qualifie de "génie torturé" et décrit une personne perfectionniste. En effet, les deux mois de tournage initialement prévus se sont transformés en 5, tandis que certains passages ont été rejoués des centaines de fois. "A la fin, nous étions juste fatiguées" précise Léa Seydoux.

Elle explique que chaque scène émotionnelle était difficile à tourner : "Kechiche était toujours en train de chercher car il ne savait pas vraiment ce qu’il voulait. Nous avons passé des semaines à rejouer les mêmes scènes."

Les comédiennes sont unanimes, elles ne réitéreront pas l’expérience avec le réalisateur.

Bien des années après la sortie du film et son triomphe à Cannes, " La vie d’Adèle " marque toujours les esprits, que ce soit par la polémique qui l’entoure, l'histoire d’amour intense racontée avec passion par Kechiche, ou encore les performances des actrices, récompensées à Cannes, dont les conditions de tournage n’ont en rien entaché leur talent !

Un film à retrouver sur La Trois le mercredi 9 mai à 22h40.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK