"La mort en direct" : le film qui annonce le phénomène de la télé-réalité

Sans le savoir, en 1980, "La Mort en direct", annonçait déjà le phénomène de la télé-réalité, 20 ans avant son arrivée en France avec "Loft Story".

L'histoire:

Dans un futur proche où la science a réussi à vaincre les plus grandes maladies, Katherine Mortenhoe (Romy Schneider) , écrivaine à succès, apprend qu'elle est atteinte d'une maladie incurable et qu'il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre. Elle est contactée par une chaîne de télévision qui souhaite la filmer pour son émission "La Mort en direct". Refusant l'offre, elle sera filmée à son insu par Roddy (Harvey Keitel ), cadreur, grâce à une micro-caméra implantée dans ses yeux. 

Au journal Le Monde, le réalisateur Bertrand Tavernier déclare que son film dénonce la dictature du voyeurisme:

 Roddy est l'homme caméra, le super-voyeur, l'idéaliste perverti qui a vendu ses yeux au diable, propos prémonitoires sur les futures émissions de télé-réalité ou sur l'intrusion dans la sphère privée du phénomène Internet.

 

Le voyeurisme : un thème récurrent au cinéma et à la télévision

Tout comme la "Mort en direct", de nombreux films traitent du voyeurisme et de la cruauté de la télévision pour battre des records d'audimat, le plus connu étant sans doute "The Truman Show", de Peter Weir, avec Jim Carrey

Truman Burbank est un agent d'assurances, marié à Meryl, qui est infirmière. Ils vivent paisiblement dans la cité paradisiaque de Seahaven remplie de gens sympathiques, de maisons identiques et de jardins bien entretenus. Truman a néanmoins envie de voyager à l'étranger, de découvrir de nouvelles choses. Cependant, tout semble contraindre Truman à rester dans la ville. Sans le savoir, il est en effet le héros d'une émission de télé-réalité qui le suit depuis sa naissance.

2 images
Jim Carrey dans "The Truman Show", de Peter Weir © Tous droits réservés

On peut ajouter "Battle Royale" de Kinji Fukasaku, et les films "Hunger Games" qui ont lancé la carrière de Jennifer Lawrence.

A la télévision, l'anthologie britannique "Black Mirror", dont le titre fait référence aux écrans omniprésents qui nous renvoient notre reflet, remporte un énorme succès international. Les épisodes sont liés par le thème commun de la mise en œuvre d'une technologie dystopiqueSous un angle noir et souvent satirique, la série envisage un futur proche, voire immédiat. Elle interroge les conséquences inattendues que pourraient avoir les nouvelles technologies, et comment ces dernières influent sur la nature humaine de ses utilisateurs et inversement. "Nosedive", "15 million merits" et "National anthem", le tout premier épisode de la série, sont des histoires particulièrement parlantes sur le sujet.

A découvrir sans tarder si ce n'est pas déjà fait !

Et pour voir ou revoir l'excellent film "La mort en direct", ne manquez pas le rendez-vous Classic Ciné le mardi 2 juin à 21h05 sur La Trois

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK