"Insoupçonnable" : quand Emmanuelle Seigner casse son image...

Dans "Insoupçonnable", à retrouver chaque mardi sur La Une, Emmanuelle Seigner a ce petit côté super-héroïne mystérieuse qui rend immédiatement accro !

Un côté Wonder Woman même, confère l'actrice ! "Elle est capable de repérer une mèche de cheveux à 3 m !" admire-t-elle dans Le Parisien. "J’aimais bien l’idée d’incarner une flic que l’on a peu l’habitude de voir."

Mais passé cet aspect hors du commun, c'est tout autre chose qui a séduit l'épouse de Roman Polanski à endosser le rôle du commandant Chloé Fisher...

Au plus près de sa personnalité

Après avoir conquis le cinéma dans "Place Vendôme" ou encore "La Vénus à la fourrure" et "Le Scaphandre et le papillon", on peut parler d'une réussite pour ses premiers pas à la télévision où on la retrouve dans un registre inédit pour elle. Et c'est précisément ce qui l'a séduite, l'opportunité de casser son image !

"Chloé est à la fois très féministe et agit comme un homme. Elle dirige des hommes et cache aussi une fêlure. Pour moi, c’était un défi. Dans la vie, j’ai beaucoup de caractère mais au cinéma on m’a vue davantage dans des rôles de femme-objet. Là, c’est Chloé la chef ! On a toutes envie de jouer une femme forte et de prendre le pouvoir." confie-t-elle.

Pari réussi ! Alors qu'on arrive bientôt au dénouement de l'histoire, son interprétation de ce personnage "entre Colombo et Super Jaimie" met tout le monde d'accord. Un premier rôle féminin fort qui tient la route face à un Melvil Poupaud terrifiant !

4 images
"Insoupçonnable" : Emmanuelle Seigner casse son image de "femme-objet" © Tous droits réservés

La traque continue sur La Une...

"Insoupçonnable" c'est bientôt fini sur La Une ! Ne manquez pas les épisodes 7 et 8 ce mardi 2 octobre à 20h20 sur La Une. Le jeu du chat et de la souris entre le tueur et la criminologue s'intensifie...

Dans le premier épisode de la soirée, Paul enlève Florence sous les yeux de sa fille de six ans, qui ne réalise pas ce qui est en train de se passer. Branle bas de combat à la DRPJ. L'équipe tente de retrouver la voiture de Florence Teppaz grâce aux caméras de surveillances qui inondent la ville. La police est aux aguets. Fisher est rongée par la culpabilité, c'est à cause de la diffusion du portrait-robot si Florence a été enlevée...

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK