"In Jackson Heights", radiographie d'un quartier cosmopolite de New York par Frederick Wiseman

"In Jackson Heights", radiographie d'un quartier cosmopolite de New York par Frederick Wiseman
"In Jackson Heights", radiographie d'un quartier cosmopolite de New York par Frederick Wiseman - © Tous droits réservés

Jackson Heights est un quartier de New-York dans le Queens. Situé seulement à quelques kilomètres de Manhattan, cet arrondissement regroupe un large panel des différentes communautés du monde. Des latinos en grand nombre, des portoricains, des colombiens, des mexicains, auxquels se sont ajoutées des personnes de nationalités plus lointaines, venues du Pakistan, d’Inde ou du Tibet. Sans parler des Irlandais ou des Néerlandais. Pas moins de 167 langues sont parlées. Laissez-vous embarquer par " In Jackson Heights ", trois heures passionnantes en compagnie de la caméra du maître, Frederick Wiseman, afin de se rappeler ce que signifie "faire société". A voir sur Auvio.

Nous suivons la vie quotidienne des habitants de ce quartier – leur travail, leurs centres communautaires et religieux, leurs vies politique, culturelle et sociale. Nous assistons à des assemblées diverses (associations latinos, LGBT, club de couture, etc.), à des concerts au lavomatic, à la formation des apprentis-chauffeurs de taxi. Nous découvrons des commerces improbables, des salons de coiffure pour chiens ou des réunions à la mairie. Nous nous rendons au marché aux fleurs, dans une synagogue, une école coranique, un temple hindou. Un joyeux mélange culturel et ethnique où les habitants jonglent entre  traditions de leurs pays d’origine et valeurs et mode de vie du modèle américain.

Mais cette diversité culturelle est menacée par la hausse des prix de l’immobilier, causant la disparition des petits commerces. Frederick Wiseman met en évidence la gentrification qui semble inéluctable dans ce quartier dit populaire. Il observe les travailleurs qui tentent de s’organiser pour faire entendre leur voix face au projet de spéculation immobilière. Autant dire le combat de David contre Goliath.

En immersion pendant neuf semaines, Wiseman a su capter les mouvements d’un quartier en mutation. Sans commentaire de sa part, ni témoignage face caméra, le réalisateur nous propose une observation des rouages du système de nos sociétés. Avec justesse, il parvient à cartographier tout le tissu social, soulignant l’importance du rôle joué par le milieu associatif face au désengagement de l’Etat.

Avec " In Jackson Heights ", il réussit une nouvelle fois le pari de nous livrer un portrait riche et vibrant de l’Amérique contemporaine.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK