Gael García Bernal : un acteur révolutionnaire

Gael García Bernal : un acteur révolutionnaire
3 images
Gael García Bernal : un acteur révolutionnaire - © Mike Windle - AFP

Après s'être mis dans la peau de Che Guevara dans « Carnets de voyage », de René Saavedra dans « No » et enfin d'Óscar Peluchonneau dans le biopic « Neruda » , l’acteur Gael García Bernal semble être abonné au rôle de révolutionnaire.

" Tous mes films ont un point commun : ils parlent de personnages emblématiques d’une manière ou d’une autre " a confié l’acteur au magazine Moustique.

Un genre qui lui colle à la peau quand on sait que le Mexicain de 38 ans ne rechigne pas à prendre la parole pour défendre ses opinions et son pays.

Ouvertement anti-Trump

Lors de la cérémonie des Oscars en février dernier, il n’avait pas hésité à condamner Donald Trump et son idée de mur entre les États-Unis et le Mexique, se positionnant ouvertement contre cette politique : " en tant que Mexicain, en tant que Latino-américain, en tant que travailleur immigré, en tant qu'être humain, je suis contre toute forme de mur dont le but est de nous séparer " avait-il déclaré juste avant de remettre un prix aux côtés de l’actrice Hailee Steinfeld. Des propos chaleureusement acclamés par le public.

Au service de la démocratie dans " No "

Retrouvez l’acteur dans le rôle d’un homme qui influence la destinée de tout un pays dans " No " de Pablo Larraín.

Son personnage, René Saavedra, jeune publicitaire brillant, est engagé par l’opposition du dictateur chilien Augusto Pinochet lors du référendum sur sa présidence en 1988. Avec peu de moyens, mais des méthodes innovantes, Saavedra et son équipe construisent un plan audacieux pour libérer le pays de l'oppression, malgré la surveillance constante des hommes de Pinochet.

Salué par la critique, le chef-d’œuvre de Pablo Larraín est à voir ce mardi 22 août à 21h10 sur La Trois.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK