"Full Metal Jacket" : la scène culte du film de guerre de Stanley Kubrick était improvisée

Full Metal Jacket, l'avant-dernier film d'un des plus grands réalisateurs américains, est devenu culte notamment grâce à sa scène d'ouverture. Retour sur l'histoire d'une improvisation qui a tout changé. Ce long-métrage de Stanley Kubrick est à découvrir le mercredi 17 mars à 21h sur La Trois !

Le pitch ? Pendant la guerre du Viêt Nam, la préparation et l'entrainement d'un groupe de jeunes marines, jusqu'au terrible baptême du feu et la sanglante offensive du Tết à Huế, en 1968.

Réalisé par le grand cinéaste Stanley Kubrick en 1987, Full Metal Jacket réunit les comédiens Matthew Modine, Vincent D'Onofrio, Arliss Howard ... et surtout Ronald Lee Ermey, qui incarne le terrible sergent instructeur Hartman. Un acteur particulièrement inspiré qui n'était même pas censé être au casting !

Une improvisation virtuose

L'impitoyable sergent Hartman est un personnage inoubliable ... Et pour cause, dès l'ouverture du film, il délivre à ses nouvelles recrues un discours complètement fou. Ce presque monologue devenu culte est né grâce au comédien américain Ronald Lee Ermey. 

Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale gueule, ce sera "Chef", tas de punaises! Est-ce bien clair?

Alors qu'il travaillait en tant que consultant technique sur le film, l'acteur a auditionné pour le rôle en envoyant à Stanley Kubrick une vidéo de lui. La légende raconte qu'il y était représenté en train de vociférer des insultes, tout en recevant des balles de tennis et des oranges en pleine figure. Le réalisateur fut complètement convaincu.

Pour interpréter cette scène compliquée, Ronald Lee Ermey s'est largement inspiré de sa propre expérience, vu qu'il était lui-même sergent lors de la Guerre du Vietnam. La plupart de ses lignes n'étaient pas écrites dans le scénario. L'acteur a improvisé au moins la moitié de son discours, en se plongeant quelques décennies en arrière. Ce rôle lui a d'ailleurs valu une nomination aux Golden Globes. 

La violence verbale de cette scène et l'interprétation unique de l'acteur ont largement contribué à la renommée de Full Metal Jacket. Ce classique du cinéma américain est à voir le mercredi 17 mars à 21h en version multilingue sur La Trois !

2 images
Full Metal Jacket © Tous droits réservés
Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK