" Friedkin Uncut ", à la rencontre du réalisateur de l'Exorciste, French connections et Killer Joe

" Friedkin Uncut ", dans les coulisses de l'Exorciste, French connections et Killer Joe
" Friedkin Uncut ", dans les coulisses de l'Exorciste, French connections et Killer Joe - © Tous droits réservés

Le documentaire " Friedkin Uncut ", revient sur la vie du célèbre et culte réalisateur William Friedkin (L’exorciste, French connections, Bug, Killer Joe). De façon chronologique, le réalisateur de 85 ans revient avec humour, détachement et une dose de provocation, sur sa carrière. De ses débuts à ses plus grands succès, qui l’ont érigé au rang de légende, en passant par certains échecs qui ne sont néanmoins pas passés inaperçus, il nous offre un bel aperçu de sa filmographie.

Le documentaire "Friedkin Uncut" de Francesco Zippel est à voir en exclusivité sur Auvio.

Issu d’une famille modeste, William Friedkin commence sa carrière au service courrier d’une chaîne de télévision. Petit à petit, il gravit les échelons jusqu’à devenir ce réalisateur iconique qui a donné ses lettres de noblesse au cinéma d’horreur. En 1973, l’Exorciste paraît sur les écrans et va chambouler le genre, devenant un succès planétaire qui s’explique par le talent de Friedkin à construire son récit à partir du réel et permettre ainsi au spectateur de s’identifier aux personnages. D'où ce commentaire de Walter Hill : "Ce que "Star Wars" a été pour la science-fiction, "L’Exorciste" l’a été pour le film d’horreur"

Le documentaire revient également sur la mémorable course-poursuite de "French connections" (1971) tournée dans des conditions extrêmes. Le film sera couronné de 5 Oscars. Mais en 1977, Friedkin connaît un grand échec au box-office avec " Le convoi de la peur ". Comme il le souligne, "A Hollywood le succès à bien des pères, l’échec est orphelin.". Après un long passage à vide, il renouera avec le succès avec Bug (2006) & Killer Joe (2011).

Un réalisateur incontournable

Pour se conformer à son désir de réalisme, Friedkin n’hésite pas à s’immerger dans les sujets de ses films. Ainsi, pour la préparation de "French connections", il passera plusieurs mois aux côtés de la police de New York. Ce procédé fait de son oeuvre un véritable témoin d’une époque révolue. Il ne cherche pas la perfection mais la spontanéité. On apprend qu’il fait rarement plus d’une prise.

Le documentaire est ponctué de témoignages d’acteurs qui ont travaillé sous sa direction (Ellen Burstyn, Matthew McConaughey, Willem Dafoe, William Petersen, Juno Temple…) mais aussi de confrères admiratifs, toutes générations confondues (de Francis Ford Coppola à Damien Chazelle, en passant par Dario Argento, Walter Hill, Wes Anderson, Quentin Tarantino…) qui partagent avec nous révélations et anecdotes.

Les fans apprécieront les extraits de ses films choisis avec brio tandis que les néophytes se passionneront à découvrir ce réalisateur incontournable. Un documentaire savoureux !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK