"Maurane a trempé sa voix dans une voie lactée"

La passion selon Maurane
3 images
La passion selon Maurane - © Rtbf Benoît VLIETINCK 2004

Il est vrai que, s’agissant de Maurane, tout le monde parle d’abord de sa voix et de ce « velours » qui la caractérise, comme dirait Alain Souchon. Une voix à la fois puissante et sensible. Mais derrière cette voix, ou plus sûrement à travers elle, se révèle une femme très complexe et multiple…

"Elle a trempé sa voix dans une voie lactée" disait d'elle Claude Nougaro avec beaucoup de lyrisme quelques semaines avant de disparaître.

Son qualificatif favori est "mélancomique" : à côté de l’être drôle et plein d’humour qui séduit immédiatement quand on la côtoie un peu, transparaît assez vite une part nettement plus sombre, plus grave, de sa personnalité, teintée d’une forme de mélancolie douce.

Il est d’ailleurs significatif de constater que chaque matin, au petit-déjeuner, son rituel est d’allumer des petites bougies et d’écouter des "Passions" de Jean-Sébastien Bach ou le "Requiem" de Fauré ! C’est qu’elle est aussi sensible au sacré et ouverte à une forme de spiritualité…

Mais c’est définitivement sur scène qu’elle se donne à voir et à entendre dans sa plénitude, dans ce lieu qui, selon les mots de Philippe Lafontaine, "est, pour elle, celui de l’exaltation et de l’exultation, comme une libération."

Tout au long d’une année, de septembre 2002 à octobre 2003, de l’enregistrement de son nouvel album avec Jean-Jacques Goldman à la première de son nouveau spectacle au Casino de Paris, le réalisateur Benoît Vlietinck et son équipe ont suivi Maurane, interrogeant l’artiste et différentes personnalités rencontrées au gré des tournages, nous menant aussi bien dans les coulisses des " Enfoirés " à Lille qu’à Calvi en Corse au sein de la famille Fugain ou encore en pleine séance photos à Paris…

Et ainsi se précisent au fil du temps les couleurs d’un tableau sensible et émouvant, le portrait d’une femme qui chante et nous enchante…

Un film écrit et réalisé par Benoît VLIETINCK

La Trois lui rend hommage toute une soirée ce 03 mai à partir de 21h05

Maurane nous a quittés il y a un an et nous tenons à lui rendre hommage à travers une soirée en trois temps :

Le premier nous emmène au plus près de l'artiste ; de 2002 à 2003, elle avait accepté d'être suivie quasi en permanence par une équipe de la Rtbf ; en studio, en spectacle, et dans les coulisses des "Enfoirés".  L'occasion de rencontrer les personnalités qu'elle côtoyait et de revenir sur son parcours, dans lequel la musique a été fondamentale, et ce , depuis l'enfance.

Nous la retrouverons ensuite au micro de Michèle Cédric en 2000, pour un entretien qui touche lui aussi à l'intime, à ses blessures, à ses sources de réconfort.

Et enfin, le troisième temps de cette soirée sera dédié à la scène avec un concert donné en 1993 sur la Grand-Place de tournai et pour lequel Maurane avait réuni des artistes qu'elle aimait : Véronique Sanson, Philippe Lafontaine, Arno, Steve Houben.  Son père Guy Luypaerts qui était compositeur l'avait également accompagnée au piano...

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK