De "Velvet Underground" à "Transformer" : Lou Reed, légende du rock

De "Velvet Underground" à "Transformer" : Lou Reed, légende du rock
De "Velvet Underground" à "Transformer" : Lou Reed, légende du rock - © FRANK MAY - BELGAIMAGE

"Si je n’avais pas entendu du rock à la radio, je n’aurais jamais su qu’il y avait de la vie sur cette planète". – Lou Reed

Lou Reed, les débuts

Lou Reed est né le 2 mars 1942 dans une famille juive et a grandi dans une banlieue conformiste de New-York. Pourtant lui, il ne l’a jamais été, conformiste. Artiste, photographe et même un peu poète… À l’adolescence, il avoue sa bisexualité, une orientation sexuelle qu’on pense à l’époque devoir " soigner " à l’aide d’électrochocs. Un traumatisme qu’il racontera d’ailleurs dans sa chanson " Kill Your Sons " (1974).

Après des études à l’université de Syracuse, Lou Reed, passionné de musique et en particulier de free-jazz et de rythm'n'blues fait la rencontre d’un musicien, John Cale. Ensemble, ils vont former un groupe d’abord appelé " Primitives ", avant de devenir " Warlocks ", " The Falling Spikes " et enfin… " Velvet Underground ".

La période " Velvet Underground "

Accompagné du guitariste Sterling Morrison, de la batteuse Moe Tucker et de John Cale, Lou Reed va mettre en musique ses textes, souvent sombres qui parlent de l’addiction, du désespoir, du déclin… Et c’est justement ça qui va séduire Andy Warhol, qui remarque le groupe et décide de les produire. La machine est lancée, les " Velvet Underground "  sortent en 1967 leur premier album The Velvet Underground & Nico " pour lequel ils sont accompagné sur quelques titres de la mannequin et chanteuse Nico.

Un premier album qui les fait connaître, tant pour sa pochette, dessinée par Warhol, que pour ses titres cultes, comme par exemple " Femme Fatale ".

Mais en 1970, Lou Reed quitte le groupe. Malgré une durée de vie courte et un manque de succès commercial dans les années 60, on peut dire que " Velvet Underground " a eu une influence majeure sur beaucoup de groupes qui ont suivi.

L’album " transformer " et sa carrière solo

Deux ans après son départ du groupe, Lou Reed sort son album " Transformer ", cette fois, c’est un autre grand nom et idole du moment, qui le produit : David Bowie.

Contrairement au succès mitigé des " Velvet Underground ", cette fois, l’album est un triomphe et propulse Lou Reed au rang de rock star. Un succès tellement fou que Lou sera classé artiste rock préféré des adolescents britanniques, devant Mick Jagger, pour l'année 1972.

Sur cet album, on retrouve des titres encore chantonnés sans cesse aujourd’hui, comme " Perfect Day " ou encore " Walk on the Wild Side ".

Alors ça y est ? Vous aussi vous êtes en train de chantonner ? 

Rendez-vous ce vendredi 21 février dans Tempo à 21h05 sur La Trois pour revoir la folle aventure de ce classic Album : " Transformer " de Lou Reed.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK