Crimes d’Artistes / Vidéo et interview

Crimes au cinéma
Crimes au cinéma - © Tous droits réservés

Ce mercredi 5 décembre à 22h sur La Une

" A perdre la raison ", " L’Appât " ou encore " 38 témoins " : ces films de fiction ont tous été librement mais directement inspirés de faits divers criminels bien réels. Que recherchent les cinéastes qui s’emparent de ces affaires largement médiatisées ? Quelle est leur légitimité ? Le cinéma peut-il nous aider à comprendre l'incompréhensible ? C’est à ces questions que répondent Nicolas Crousse et Thomas Van Zuylen dans leur documentaire " Crimes d’artistes ".

Dans leur documentaire les réalisateurs Nicolas Crousse et Thomas van Zuylen s’interrogent sur la relation complexe entre le fait divers criminel et le cinéma qui s’en nourrit ; entre le drame humain, familial, intime et l’artiste qui s’en inspire. Le choix du fait divers adapté au cinéma n'est jamais anodin. Marqueur d’une époque, il reflète plus que tout autre le cinéma de notre temps et les préoccupations des artistes qui s’en emparent. Mais que recherchent les cinéastes et quelle est leur légitimité? Pourquoi les affaires criminelles fascinent-elles les artistes et les cinéastes. Pour répondre à ces questions, les auteurs de ce documentaires se penchent sur cinq fictions inspirées de faits divers : le quintuple infanticide de Geneviève Lhermitte et le film de Joachim Lafosse A perdre la raison ; l’affaire dite de L’Appât dont s’inspira Bertrand Tavernier dans son film éponyme (1995) ; l’affaire Kitty Genovese (1964) qui inspira le cinéaste Lucas Belvaux pour son film 38 témoins ; Présumé coupable de Vincent Garenq ; L'Adversaire de Nicole Garcia inspiré de l’histoire de Jean-Claude Romand qui pendant 18 ans a menti à ses proches et fini par les tuer et enfin Parcours meurtrier d'une mère ordinaire de Jean-Xavier de Lestrade racontant l’histoire de Véronique Courjault qui a congelé ses bébés après les avoir mis au monde. En allant à la rencontre de ces cinéastes et de Robert Badinter qui nous explique pourquoi depuis toujours le crime fascine tant les artistes ; ce documentaire nous montre qu’en s’inspirant de ces faits divers singuliers, en les transformant en récit universel, le cinéma devient catharsis. Il peut toucher, par le biais de la fiction, aux tragédies du réel et peut-être, nous aider à comprendre l'incompréhensible afin de dépasser notre dégoût face à ce qui nous fait horreur.

Avec Daniel Auteuil, Robert Badinter, Lucas Belvaux, Jean-Xavier De Lestrade, Vincent Garenq, Joachim Lafosse, Bertrand Tavernier, Philippe Torreton.

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK