"A l'ouest de Jourdain", Amos Gitai à la recherche de la réconciliation

"A l'ouest de Jourdain", Amos Gitai à la recherche de la réconciliation
2 images
"A l'ouest de Jourdain", Amos Gitai à la recherche de la réconciliation - © Tous droits réservés

Dans " A l’Ouest de Jourdain ", Amos Gitai nous offre une chronique des négociations entre Israéliens et Palestiniens. Trente-cinq ans après son " Journal de campagne ", il est retourné en Cisjordanie pour prendre le pouls de la population et nous conter les initiatives citoyennes de ceux qui œuvrent pour la réconciliation et la paix.

Un documentaire à voir en exclusivité sur Auvio.

Le réalisateur ouvre son film sur une entrevue historique avec Yitzhak Rabin. Le Premier ministre israélien expose sa vision des futures relations israélo-palestiniennes et son ambition de mettre fin au conflit qui sévit depuis des décennies. Assassiné par un extrémiste juif en novembre 1995, les négociations n’arriveront pas à leur terme. Mais qu’en est – il aujourd’hui du processus de paix enclenché par Rabin et Arafat à l’époque ?

Alors que les tensions sont très élevées en Cisjordanie, le réalisateur israélien est allé à la rencontre de citoyens impliqués dans des démarches de paix, au sein d’associations où se mêlent les deux communautés. Ainsi, nous suivons le journaliste Gideon Levy du journal Harretz qui s’évertue à consigner les témoignages de familles endeuillées afin de donner un visage aux victimes déshumanisées. Amos Gitai nous emmène également dans une réunion de parole de "Parent Circle", une association de mères israéliennes et palestiniennes qui ont perdu des enfants à cause du conflit, et se consolent mutuellement – leurs paroles sont bouleversantes. Il a aussi pu assister à un cours de B’Tselem, une organisation de droits de l’homme qui aide les femmes palestiniennes à filmer les exactions dans les territoires occupés.

Entre optimisme et fatalité

Ces hommages au civisme des individus contrastent avec les discours de certains responsables politiques interviewés tel que Tzipi Hotovely, ministre déléguée aux Affaires étrangères qui revendique son droit à occuper les terres palestiniennes. Face à un gouvernement qui soutient la colonisation des territoires occupés, le journaliste Atit Shavit s’indigne, cette politique colonialiste doit changer si le pays ne veut pas aller droit dans le mur.

Entre optimisme et fatalité Amos Gitai navigue de rencontres en rencontres dans le but de chercher une issue, un début de solution pour parvenir un jour à une réconciliation. Une nouvelle fois, il nous livre son point de vue précieux sur le conflit israélo-palestinien.

Et aussi

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK