"Un peu, beaucoup, aveuglément", la surprenante comédie romantique de Clovis Cornillac

"Un peu, beaucoup, aveuglément", la surprenante comédie romantique de Clovis Cornillac
2 images
"Un peu, beaucoup, aveuglément", la surprenante comédie romantique de Clovis Cornillac - © Picasa

"Un peu, beaucoup, aveuglément", c’est l’histoire d’une rencontre entre deux voisins aussi asociaux l’un que l’autre, Machin (Clovis Cornillac) et Machine (Mélanie Bernier), et d’un coup de foudre à l’aveugle au travers d’une cloison. À voir le lundi 1er juillet à 21h sur La Une.

Ça raconte quoi ? 

Lui, inventeur misanthrope, ne trouve l’inspiration que dans le silence. Elle, jeune pianiste talentueuse, doit s’entraîner sans relâche pour se présenter à un concours. Ils sont aussi asociaux l’un que l’autre, et pour leur plus grand malheur, seul un mur mal insonorisé et anormalement fin les sépare. Pour avoir la paix et tenter de faire capituler l’autre, ils vont se livrer une guerre puérile – sonneries de réveil en pleine nuit, gammes sans fin, aspirateur, scie sauteuse… avant d’entretenir une relation atypique, chacun de leur côté du mur. 

Pourquoi on aime ?

  • C’est drôle et touchant, comme toute bonne com rom (comprenez : comédie romantique). Ni lourd, ni vulgaire, Clovis Cornillac joue avec les codes du genre et nous livre un film rafraîchissant, délicieusement drôle. Une comédie sentimentale avec une belle histoire et des beaux moments, qui oscille entre humour et tendresse.  
  • C’est bien casté : Clovis Cornillac bien sûr, dans le rôle de “Machin”, la gracieuse et faussement timide Mélanie Bernier, alias “Machine” ; Lilou Flogi, épouse de Clovis Cornillac à la ville et co-scénariste du film, qui interprète à la perfection la très décomplexée sœur de Machine ; mais aussi l’attachant Philippe Duquesne, dans le rôle du meilleur ami un peu bourru ; et Manu Payet, qui fait une apparition surprise pour deux courtes scènes.  
  • Un travail d’équipe surprenant : “Un peu, beaucoup, aveuglément” est le premier film réalisé par Clovis Cornillac. Il a sauté le pas notamment parce que c’est sa femme, Lilou Flogli, qui a eu l’idée du scénario. Et pour une première, surprise : c’est plutôt réussi ! D’ailleurs, depuis le tournage du film en 2015, Clovis Cornillac a réitéré l’expérience avec la production de 4 épisodes de la série “Chefs” en 2016, puis “Belle et Sébastien 3 : Le Dernier Chapitre” en 2017. Et ce n’est pas fini, puisqu’il commence le tournage en juillet de son nouveau film “Magnifique”, dont le scénario est également co-écrit par son épouse Lilou Fogli. Beau duo. 

 

À voir ce lundi 1er juillet à 21h sur La Une ou sur Auvio.

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK