Vers un monde d'obèses d'ici 2030?

Un monde obèse à voir dans Doc Shot
Un monde obèse à voir dans Doc Shot - © Tous droits réservés

François Mazure pose la question de l'obésité en croissance dans de nombreux pays. Les médecins parlent de bombe à retardement. Alors que la moitié de la planète sera obèse ou en surpoids en 2030, l’épidémie d’obésité fait grimper les chiffres du diabète, des maladies cardio-vasculaires et des cancers. Elle est le problème de santé le plus grave au monde.

L'obésité rassemble les fantasmes de notre époque. Elle n'échappe pas aux clichés, aux supposés mauvais choix, à la prétendue paresse ou aux gènes tout puissants. 

À croire les industriels de l’agro alimentaire et les autorités publiques, l’épidémie serait le résultat d’un manque de volonté individuelle. Mais ne signe-t-elle pas plutôt un échec collectif ? Le symptôme d'une société libérale qui déteste le gras mais qui fabrique des gros ? Une société obésogène ? Pouvons-nous y échapper ?

Un peu partout dans le monde, des hommes et des femmes se dressent contre cette fatalité. Ils utilisent les armes du droit, de la science et de la politique pour nous permettre de reprendre le contrôle de nos corps. Ils luttent contre des boissons sucrées aussi addictives que des drogues dures, un marketing mensonger qui s’attaque aux enfants et aux plus démunis, des gouvernements complaisants envers les titans de la malbouffe, des stratégies de lobbying aux frontières de la loi. Ils prônent de nouvelles législations pour freiner la dangereuse colonisation alimentaire en cours depuis quatre décennies. Le Chili montre la voie. Quel sera le prochain pays à tenir tête aux géants de l’agro-alimentaire au nom de la santé publique ?

Un documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade à voir dans "Doc Shot" le jeudi 30 janvier à 22h35 sur La Une. Rediffusion dans "Regard sur" le lundi 10 février 21h00 sur la Trois. Disponible sur Auvio pendant 90 jours.

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK