Toni Erdmann, le chef-d’œuvre qui balance entre comédie et drame familial

Multirécompensé, grand succès tant auprès du public que de la critique, le film Toni Erdmann a su s’imposer comme l’un des plus grands chefs-d'œuvre de la décennie. Plongez-vous dans ce drame familial à l’atmosphère ambiguë, entre tension et humour décalé. À voir ce jeudi 23 janvier à 21h20 sur la Trois.

Sorti dans les salles en 2016, le long-métrage germano-autrichien "Toni Erdmann", réalisé par Maren Ade, a d’emblée connu un grand succès à la fois critique et populaire. Il s’est également distingué sur la scène des récompenses cinématographiques, obtenant un Prix de la Critique internationale au Festival de Cannes 2016 et s’imposant au Prix du Cinéma européen comme lauréat de 5 récompenses, dont celle du meilleur film et celle du meilleur réalisateur.

"Toni Erdmann" raconte la relation difficile et équivoque en un père et une fille que la vie a séparé et que tout oppose désormais. Winfried Conradi est un professeur de musique allemand d’une soixantaine d’années, un gai luron au caractère fantasque, qui aime se grimer et faire des farces. À l’opposé, sa fille Ines est extrêmement sérieuse et semble dénuée de sens de l’humour. Elle a quitté sa terre natale pour Bucarest, où elle officie comme consultante de haut niveau, chargée par son cabinet de mener à bien des missions de restructurations avec un lourd impact social, au profit d’une classe dirigeante décidée à exploiter, entre autres, les richesses pétrolières de Roumanie.

À la mort de son vieux chien, Winfried prend violemment conscience du temps qui passe et de sa vieillesse. Au prétexte de fêter l’anniversaire de sa fille, il décide de lui rendre une visite surprise. Il s’immisce dans sa vie et dans sa carrière, qui en est à un moment charnière, et la surprend avec des scènes bouffonnes et inattendues, avec l’idée de la faire réfléchir. Mais cette situation dérange sa fille et la déstabilise : Winfried décide donc de rentrer en Allemagne, laissant sa fille se consacrer pleinement à sa mission. Jusqu’au soir où, dans un grand hôtel, Ines a la surprise de retrouver son père, le visage grimé, qui se présente sous le nom de Toni Erdmann…

"Toni Erdmann", un film touchant, tantôt drôle, tantôt dramatique, mais toujours criant de vérité. À découvrir ce jeudi 23 janvier à 21h20 sur la Trois ou sur Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK