RTBF .be

Théâtre : j'habitais une petite maison sans grâce et j'aimais le boudin ! - RTBF Tv

Théâtre : j'habitais une petite maison sans grâce et j'aimais le boudin !

  • Ce lundi 6 mars, La Trois vous propose une pièce de théâtre à 21h15. Devant la préparation d'un bon repas, Philippe Jeusette va retracer les petits et les grands souvenirs de sa vie. Touchant, subtile et brillant !

    C'est à un voyage du côté intime des souvenirs que nous convie ce spectacle qui a pour cadre le territoire le plus commun de l'espace familial : la cuisine. À mesure que le repas se prépare et que les ingrédients se marient et fondent, petite et grande histoires se mélangent, avec jubilation et tendresse : l'usine, sur le trottoir d'en face, où le père travaille, les fêtes de famille, le Spoutnik, premier satellite lancé par ce qui s'appelait alors l'URSS. La musique de ces souvenirs est jouée en direct et des images projetées apparaissent...

    Philippe Jeusette, qui incarne Jean-Marie Piemme lui-même, traverse les grandes étapes de sa vie, partage avec sensibilité et humour une réalité sociale et économique, scandée par la dimension humaine et ses désillusions. Le quartier de son enfance, l'ambiance bienveillante de la cuisine familiale, sa mère aux fourneaux, les oncles et les tantes, les Saint-Nicolas et la figure du père rentrant de l'usine tissent la toile de cette succession de souvenirs heureux et moins heureux. Presque seul en scène, il est rejoint ponctuellement par Virginie Thirion, mais également par Eric Ronsse qui accompagne la mise en scène par des mélodies délicates et du rock'n'roll réjouissant.

    Spoutnik est le seul récit autobiographique que Jean-Marie Piemme ait écrit. Il y retrace son enfance jusqu'à sa vie de jeune adulte, en même temps qu'il revient sur les traces de l'usine, de Seraing et de cette Wallonie profonde qui l'ont vu naître et grandir dans la deuxième moitié du 20e siècle. De ce récit de tendresse teinté de pragmatisme, Virginie Thirion et Philippe Jeusette créent une adaptation théâtrale rebaptisée du titre évocateur J'habitais une petite maison sans grâce, j'aimais le boudin. La maison, l'usine, l'école, la filiation et le rapport au père comme lien entre tout, deviennent une nouvelle matière pour raconter l'émancipation d'un homme au regard de l'évolution et de la transformation de son histoire ouvrière et familiale.

    Un spectacle du Collectif Travaux Publics, avec le soutien du Conseil de l'Aide aux projets théâtraux et du Théâtre VARIA à voir ce lundi 6 mars à 21h15 sur La Trois !

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles