Tempo : Françoise Hardy, tant de belles choses

Françoise Hardy est l’icône absolue. Icône des sixties, icône de la pop française, icône de mode, elle a conquis le cœur des hommes et des femmes depuis ses débuts en 1962. Ce documentaire retrace sa carrière avec, au centre, la chanteuse elle-même et sa sincérité bouleversante. Un doc enrichi des témoignages de personnalités et d'archives inédites qui nous font voir comment elle a traversé les décennies pour devenir une star intemporelle.

 

1 images
© Tous droits réservés

Françoise Hardy débarque dans la chanson à 17 ans en pleine vague yé-yé. Elle est une adolescente complexée, timide, sensible et renfermée. En 1962, son single Tous les garçons et les filles la propulse au rang de star montante de la chanson française. Elle est sublime, une beauté singulière, un ovni avant-gardiste pour l’époque, imposant sa silhouette androgyne. Autrice, compositrice, interprète, la jeune femme écrit des textes emprunts de sincérité et de mélancolie. Tous l’adulent, le public comme les critiques et même des superstars internationales comme Mick Jagger, David Bowie ou Bob Dylan. Bien vite, le succès de ses chansons l'entraîne vers une carrière hors de la francophonie.

En 1967 débute sa grande histoire d’amour avec Jacques Dutronc, puis naîtra Thomas quelques années plus tard, celui qu'elle qualifie sans conteste de "plus grand bonheur que la vie lui aura apporté".

Elle enregistrera des albums entourée de Michel Berger, Serge Gainsbourg ou plus récemment Étienne Daho.

En 2004, lorsqu’on lui diagnostique un lymphome, cette épée de Damoclès la plonge dans un sursis concret et la fait se réfugier une ultime fois dans l’écriture. Il en ressortira son dernier album, le 24e, Tant de Belles Choses, avec la complicité de son fils Thomas. Thomas à qui elle adresse un message poignant dans l'un des titres : "Rien ne défera jamais nos liens… Même s’il me faut aller plus loin… L’amour est plus fort que le chagrin".

 

Au plus près de Françoise Hardy

Ce documentaire rassemble beaucoup de témoignages: on retrouve évidemment et longuement son mari Jacques Dutronc et leur fils Thomas, Etienne Daho, le pianiste Piotr Anderszewski… Mais lorsque Françoise Hardy elle-même feuillette le grand livre de sa vie, ponctué aussi de beaucoup d’extraits d’interviews du passé, elle se livre avec une franchise et une sincérité désarmantes : son enfance, la timidité, l’image qu’elle a d’elle-même, ce qui la tourmente, sa vision de l’amour, du couple, la maternité, sa vision du processus de composition, son intérêt pour l’astrologie… On saisit plus que jamais la carrière parfaite qu'elle a mené, l’immense artiste qu’elle a été et combien elle continue à en influencer d’autres, Clara Luciani en est un très bel exemple. Une influence aussi dans la mode, source éternelle d’inspiration pour les créateurs comme pour les femmes en recherche de cette élégance parisienne et de looks phares des années 60 et 70.

 

Ne manquez pas ce précieux moment avec Françoise Hardy dans Tempo ce mardi 28 septembre sur La Trois à 22h05 et sur Auvio quand vous voulez.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK