Retour de "Devoir d'enquête" ce mercredi 6 janvier.

Les mystères de l'affaire Kubla

3 images
Stephan De Witte © Tous droits réservés
Serge Kubla © Tous droits réservés

Juin 2014, un homme d'affaire belge disparaît mystérieusement au Congo. Il s'appelle Stephan De Witte. Sa disparition va faire éclater une affaire de corruption retentissante. Elle implique Serge Kubla, bourgmestre de Waterloo et ancien ministre ainsi que deux dirigeants de la société Duferco. Les 3 hommes sont inculpés de "corruption concernant une personne qui exerce une fonction publique dans un état étranger".
A l'origine de l'affaire, un dossier explosif envoyé par Stephan De Witte à l'un de ses proches, 15 jours avant de s'évaporer dans la nature.
Il apparaît que Stephan De Witte, comptable et homme de confiance de Duferco, et Serge Kubla étaient mandatés par des administrateurs de l'entreprise sidérurgique pour investir dans le marché des jeux de hasard au Congo. Que faisait l'ancien ministre de la région wallonne dans cette galère ? Qu'est devenu Stephan De Witte ? A-t-il été assassiné ou a-t-il pris la fuite ?
Sur ces énigmes plane aussi l'ombre d'une femme aussi belle que mystérieuse : celle de la compagne du comptable, Odette Maniema Krempin, une prétendue princesse congolaise au passé trouble. Quel est son rôle dans cette affaire ? La justice belge cherche à l'entendre mais la jeune femme semble se dérober méthodiquement à la police. Devoir D'Enquête a voulu faire la lumière sur ce dossier dans lequel s'entremêlent hommes politiques, industriels et escrocs, corruptions et disparition inquiétante. Une enquête aux multiples rebondissements menée en Belgique, en Allemagne et au Congo. Une enquête de Catherine LORSIGNOL et Jean DE WAELE.

Les escorts Facebook

Le phénomène est neuf, il est très inquiétant et... il n'arrive pas qu'aux autres !
Via facebook notamment, des jeunes filles de tous milieux, de tous horizons se retrouvent, bien malgré elles, dans le milieu de la prostitution. Pourtant rien ne les prédestinait à une telle chute aux enfers. Elles sont tombées entre les griffes d'un manipulateur né : David, un Liégeois de 40 ans. L'homme repérait sur les réseaux sociaux des jeunes femmes, entre 15 et 22 ans, grandes et jolies... Via Facebook, sous un faux profil, celui d'une femme, il engageait la conversation avec elles et leur proposait un travail d'hôtesse dans l'événementiel.
Puis de conversations en manipulations, il repérait les failles de ses victimes pour les emmener insensiblement vers leur premier client.
A force de recherches les enquêteurs de la cellule Traite des êtres humains ont découvert le pot aux roses. Devoir d'Enquête a eu accès aux écoutes téléphoniques, aux photos du dossier, à des éléments accablants qui permettent de comprendre pourquoi personne ne peut se sentir à l'abri de ce genre de prédateur. Des dizaines de jeunes femmes sont tombées dans le panneau, sans comprendre aujourd'hui encore pourquoi elles ont franchi le pas. Etudiantes ou installées dans le monde du travail, les jeunes victimes n'étaient ni naïves, ni sottes, pourtant un jour leur vie a basculé. Une enquête de Sylvie CHEVALIER et Sophie GILLET.

 

 

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK