Quai des belges : Cinéma belge cherche public /extrait

Jaco Van Dormael, et  Pascal Duquenne
2 images
Jaco Van Dormael, et Pascal Duquenne - © Tous droits réservés

Le mercredi 27 octobre à 22.10 sur ARTE Belgique. Le dimanche 31 octobre à 22.45 sur La Deux.

Ce Quai des Belges a été enregistré lors du FIFF(Festival du film francophone) à Namur, et tourne autour du cinéma belge qui cherche son public et du documentaire sur Jaco Van Dormael, " Hors Limites ", réalisé par Olivier Van Malderghem. Avec comme complément le court métrage de Joachim Lafosse, " Avant les mots ", tourné dans une crèche. Ou comment faire naître du cinéma avec un acteur de moins de trois ans…

 

Les invités d'Hadja LahbibJoachim Lafosse, président du jury du 25e Festival du Film francophone. Auteur du court métrage "Avant les mots", celui-ci prépare son prochain film "Aimer à en perdre la raison", inspiré de l'affaire Lhermitte, cette mère infanticide qui a tué ses cinq enfants. Un film qui devrait réunir Gérard Depardieu, Tahar Rahim, Emilie Dequenne;  Jaco Van Dormael dévoille les secrets de fabrication de son dernier long métrage Mister Nobody et donne ses impressions sur le documentaire qui lui est consacré. Ainsi que Nabil Ben Yadir, le réalisateur des "Barons", qui a fait un triomphe en Belgique avec son film à la verve acide bousculant tous les clichés.

'Hors limites' : le documentaire de la soirée

Le documentaire  de la soirée : "Hors Limites, le cinéma de Jaco Van Dormael" d'Olivier Van Malderghem, écrit en collaboration avec Luc Jabon. Une coproduction IOTA Productions/Cinémathèque de la Communauté française/RTBF

La Cinémathèque de la Communauté française vient de mettre en chantier deux collections consacrées au cinéma belge francophone. La première, " Mémoire du cinéma ", mettra en exergue les films et les réalisateurs qui ont marqué l'histoire de notre cinéma. La seconde, " Cinéastes d'aujourd'hui " se propose d'explorer par des documentaires, l'œuvre de nos cinéastes actuels. Le premier numéro de cette collection est consacré à Jaco van Dormael dont l'originalité de l'écriture scénaristique et l'inventivité de sa réalisation lui confèrent une singularité dans le paysage cinématographique francophone.

Jaco van Dormael est un réalisateur inventif, un scénariste hors norme, un auteur particulièrement singulier. Entrer dans son œuvre, ce n'est pas seulement comprendre et montrer ce qui le caractérise et le distingue des autres cinéastes, c'est aussi s'interroger sur sa démarche créatrice et son évolution. Parallèlement, "Hors Limites" nous donne à voir les multiples facettes du personnage, son parcours, ses amitiés, sans négliger de questionner cette longue absence avant la réalisation de Mr Nobody, un film qui a suscité l'admiration pour certains, l'incompréhension pour d'autres…

Un quart de siècle est passé depuis la réalisation de "E Pericoloso Sporgesi".  Quinze ans depuis la réalisation du "Huitième Jour".  Jaco Van Dormael, auteur et prolifique pendant les années 80 et 90, s'est arrêté soudain en 1997.  Puis, le voilà revenu en 2009 avec un long métrage qui rompt en partie avec son esthétique antérieure. Qu'est-ce qui explique ce long retrait ? Est-ce le signe d'une difficulté à dépasser les limites atteintes dans ses œuvres précédentes ?  Est-ce lié aux douleurs de l'enfantement de "Mr Nobody", obligeant Jaco à de longues années de travail et de maturation ? "Mr Nobody" est différent des films antérieurs de Jaco. Un point d'aboutissement pour une démarche de réalisation commencée avec "E pericoloso Sporgesi"...  Un pas trop loin ?

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK