OSS 117 : le 3ème opus ça donne quoi ?

OSS 117 est de retour ! Nous voyageons en 1981 pour retrouver ce cher Hubert Bonisseur de la Bath, autrement appelé OSS 117 dans une nouvelle mission. Ce 007 français devra cette fois-ci faire équipe avec un jeune collègue : 0SS 1001.

Si 12 ans après le deuxième opus nous voyons toujours Jean Dujardin dans le rôle principal, nous ne pouvons pas en dire autant du réalisateur des deux premiers films, Michel Hazanavicius, qui aurait décliné la proposition pour laisser place à Nicolas Bedos. Ce changement aussi intrigant qu’inquiétant divisait déjà l’opinion des fans sur ce qu’allait être la suite. Sans parler du lapse de temps incroyable entre le 2ème volet et ce dernier. Le verdict a sonné aujourd’hui et nous allons voir ce que cela vaut.

Suite à la cérémonie de clôture du Festival de Cannes 2021, les avis tombés concernant OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire sont extrêmement partagés.

Il faut bien admettre que programmer le retour de OSS117 douze ans plus tard était un pari risqué.

En effet, les deux premiers opus font partie aujourd’hui des films cultes français. L’humour burlesque des deux premiers films sortis respectivement en 2006 et 2009 se prêtait bien à l’époque, mais s’y prête-t-il toujours maintenant ? En combinant à cela le changement de réalisateur et nous obtenons un projet a priori "casse-gueule".

Avec un nouveau réalisateur, le projet de ce 3ème film ne pourra jamais réellement suivre la route des deux précédents puisque, qui dit changement de réalisateur, dit changement de style. Cependant ce changement n’est pas forcément négatif, là où Hazanavicius mettait des gros plans et des cuts, Bedos opte quant à lui pour des plans tournés de façon plus moderne même s’il garde certains effets kitch. Cela ne correspond donc plus aux précédents films, mais c’est en cohérence avec l’époque des années 80 durant laquelle se déroule le scénario.

2 images
"OSS 117: From Africa With Love" Final Screeing & Closing Ceremony Red Carpet - The 74th Annual Cannes Film Festival © 2021 Marc Piasecki

Mais qu'en est-il du contenu de ce 3ème volet de la saga ?

Concernant l’intrigue, elle n’engendrera aucune réaction défavorable puisque celle-ci reste dans le même genre d’aventures propres à notre espion français préféré.

Mais ce que l’on aime par-dessus tout chez OSS c’est sa beauferie et ses remarques non politiquement correctes. De ce côté-là, rien à craindre, nous sommes servis. Ainsi, pour le plus grand plaisir du public qui aime tant détester ce macho raciste invétéré, les punchlines stéréotypées de notre héros le rendent toujours aussi hilarant. Certains diront cependant que plusieurs blagues sont trop soulignées par le réalisateur, ce qui leur fait perdre du potentiel, mais heureusement, cela reste occasionnel.

En conclusion, il faut bien admettre que, malgré quelques changements, nous pouvons principalement tirer du positif concernant le visionnage de ce nouvel opus. Même si certains puristes pourraient dire que ce film n’aurait jamais dû voir le jour, le scénario et l’humour décalé ainsi que le jeu d’acteur toujours aussi fantasque de Jean Dujardin nous feront toujours passer un bon moment

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK