"OneCoin, la monnaie du diable": Enquête sur une escroquerie qui n'a rien de virtuel !

La grande prêtresse de One Coin: Ruja Ignatova !
3 images
La grande prêtresse de One Coin: Ruja Ignatova ! - © Tous droits réservés

« Je vais vous proposer d’utiliser un pur produit du système, un pur produit de Satan pour remplir nos poches, grâce à une nouvelle monnaie : le OneCoin ». Voilà comment Laurent Louis, ancien et sulfureux député fédéral, a convaincu des centaines de Belges crédules d’investir dans une très improbable monnaie virtuelle : le OneCoin.

Devoir d'enquête a rencontré des victimes qui aujourd’hui ont tout perdu ou risquent de tout perdre. Pourtant elles hésitent encore à porter plainte, de peur d’être à leur tour accusées d’avoir participé au développement d’une escroquerie qui n’a rien de… virtuel !

En fait le OneCoin n’est qu’une copie frelatée de la plus célèbre des monnaies virtuelles : le BITCOIN. Cette devise indépendante des banques et des Etats connait un succès fulgurant. En quelques mois le cours du BITCOIN a explosé, il se négocie aujourd’hui au-dessus des 5000 euros.

Par contre, le OneCoin, c’est une toute autre histoire ! Cette crypto-monnaie prétendument révolutionnaire ne sert à rien. Elle ne peut être échangée nulle part. Elle n’a donc aucune valeur. Pourtant les redoutables vendeurs du réseau pyramidal OneLife/OneCoin promettent fortune et bonheur à ceux qui y placent leurs économies.

Devoir d’Enquête a infiltré cette redoutable machine à rêves devenue planétaire dont les techniques de ventes s’inspirent directement des méthodes de persuasion de certaines sectes américaines.

" OneCoin, la monnaie du diable ", un Devoir d’enquête signé
Emmanuel ALLAER et Bernadette SAINT REMI

A voir mercredi 22 novembre dès 20h20 sur la Une.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK