Nominé au prix Belfius de la presse : le "Devoir d'enquête" "Djihadistes : désamorcer la bombe" de nos collègues Catherine Lorsignol et Jean De Waele

Catherine Lorsignol, journaliste à "Devoir d'enquête"
2 images
Catherine Lorsignol, journaliste à "Devoir d'enquête" - © Tous droits réservés

Le reportage "Djihadistes : désamorcer la bombe" de Catherine Lorsignol et Jean De Waele ("Devoir d'enquête") est nominé dans le cadre des Prix de la Presse Belfius 2015, catégorie "Presse télévisée". Le jury final se réunira le 24 mai prochain.

"Quelques mois avant les attentats de Paris et de Bruxelles, cette équipe de "Devoir d'enquête" s'était intéressée au phénomène des départs en Syrie et était allée à la rencontre de jeunes approchés par des recruteurs. Plus inquiétant, un candidat au départ en Syrie, très déterminé, explique devant notre caméra cachée qu'il est prêt à agir en Belgique si son projet de voyage devait échouer.

 

Depuis plusieurs mois la Belgique vit sous le spectre de la menace terroriste. Les autorités sont débordées par le nombre de djihadistes à surveiller. Pourquoi sont-ils si nombreux ? Qui sont-ils ? Quels sont les arguments utilisés par les terroristes de L’État Islamiques pour convaincre les musulmans de notre pays de les rejoindre ?

Pour comprendre, " Devoir d’enquête " est allé à la rencontre de jeunes approchés par des recruteurs. Ils témoignent des méthodes utilisées pour tenter de les embrigader. Les terroristes manipulent les concepts religieux et internet avec une efficacité déconcertante. Pour la première fois, vous découvrirez le témoignage d’un jeune candidat au départ en Syrie. Très déterminé, il explique avoir le sentiment d’être rejeté de la société. Un sentiment de rejet instrumentalisé et amplifié par les terroristes qui n’ont qu’un seul objectif : créer une rupture entre notre société et leur monde.

Pour enrayer le phénomène, des citoyens se mobilisent pour protéger les jeunes des discours violents. Parmi eux, Mourad Benchellali. En 2001, il a passé 60 jours en Afghanistan dans un camp d’entrainement d’Al Quaeda. Une erreur de jeunesse qu’il lui aura valu un long séjour à Guantanamo. Aujourd’hui il raconte son histoire dans les écoles pour mettre en garde et dissuader ceux qui seraient tentés de rejoindre le groupe terroriste " État Islamique ". Nous verrons aussi comment des enseignants dans les écoles et les IPPJ tentent de désamorcer les discours violents et comment une pièce de théâtre (reconnue d’utilité publique par la Fédération Wallonie-Bruxelles) parle aux jeunes du " Djihad ".

Mais dans notre pays, les mesures de prévention restent timides. Pourtant il y a urgence, chaque jour des jeunes du monde entier continuent à rallier les rangs des djihadistes. Que faire face à ces groupes qui instrumentalisent la terreur ? Enquête sur les causes et les remèdes d’un phénomène qui menace le monde entier.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK