Ne ratez pas Al Pacino en flic anti-ripoux dans "Serpico"

Ne ratez pas Al Pacino en flic anti-ripoux dans “Serpico”
4 images
Ne ratez pas Al Pacino en flic anti-ripoux dans “Serpico” - © Tous droits réservés

En incarnant Franck Serpico, un flic solitaire dégoûté par la corruption qui ronge la police de New-York, Al Pacino a signé l’un de ses plus grands rôles au cinéma.

Comme chaque mardi, Hugues Dayez et Rudy Léonet vous proposent une séance “classic ciné”. Ce 10 septembre, les deux compères vous feront découvrir un grand classique du cinéma : Serpico”, à découvrir en version multilingue à 21h sur la Trois.

Inspiré de faits réels

Dans les années 60, la corruption fait rage dans les services de police new-yorkais. Franck Serpico, lui, ne joue pas le jeu. Il passera sa carrière à tenter de dénoncer ces dérives, au péril de sa vie.

En 1971, après avoir été sérieusement blessé lors d’une mission, Serpico témoigne devant la commission Knapp, chargée d’enquêter sur la NYPD à la demande expresse du maire de New York. Il devient en quelque sorte le premier “lanceur d’alerte”, mais démissionne ensuite des forces de l’ordre, et prend sa retraite anticipée en 1972.

Sidney Lumet au taquet

En 1973, le talentueux Sidney Lumet attrape cette histoire au vol. Il décide d’en faire un film, un polar noir, haletant et authentique. En traitant frontalement les dérives du système américain, Sidney Lumet s’inscrit tout à fait dans le style cinématographique militant de l’époque, révolté et écœuré par cette “société malade”. C’est donc avec une objectivité narrative tout à fait surprenante que Lumet s’attelle à disséquer la corruption qui gangrène la police New-Yorkaise des années 60.

Al Pacino, le bon choix

Pour interpréter Serpico, Lumet fait appel à Al Pacino, qui vient tout juste de se faire connaître du grand public avec “Le Parrain”. Il n’a pas eu tort : Al Pacino est magistral en flic bourru, solitaire et incorruptible. Sa performance dans “Serpico” a d’ailleurs contribué à asseoir définitivement sa popularité et son talent de comédien.

Deux ans plus tard, Lumet fera de nouveau appel à lui pour “Un après-midi de chien" dans lequel il incarne Sonny Wortzik. Ces deux collaborations font indiscutablement partie des films notables d’Al Pacino. Comme quoi, c’est un duo qui fonctionne bien.

► Ne manquez pas "Serpico", un film exceptionnel à voir ce mardi 10 septembre à 21h sur la Trois.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK